-2 C
Bucharest
22 janvier 2019
  • L’Europe des enfants

L’Europe des enfants

unicef

L’Union européenne (l’UE) est une union économique et politique établie en Europe et composée de 28 États membres, parmi lesquels la Roumanie.

1958              La Belgique,   La France,   L’Allemagne,   L’Italie,   Le Luxembourg,  

                       Les Pays-Bas

1973              Le Danemark,   l’Irlande,   Le Royaume-Uni

1981              La Grèce

1986              Le Portugal,    L’Espagne

1995              L’Autriche,    La Finlande,   La Suède

2004              La Tchéquie,    Le Chypre,    L’Estonie,   La Hongrie,   La Lettonie,  

                       La Lituanie,  Malte,     La Pologne,    La Slovaquie,    La Slovénie.

2007              La Bulgarie,   La Roumanie

2013              La Croatie

Vous avez certainement entendu parler des deux guerres mondiales et vous savez très bien à quel point elles ont provoqué de la souffrance.

Après la Seconde Guerre mondiale, quelques dirigeants européens se sont posé la question : « Que pouvons-nous faire pour que de telles choses terribles ne se reproduisent plus ? »

Cette question fut le noyau du développement de l’Union européenne. Mais ce ne fut pas son nom dès le début et elle n’eut pas autant d’États membres qu’elle en a de nos jours.

En 1952, la « Communauté européenne du charbon et de l’acier » a été créée. Pourquoi? Parce que six pays européens avaient décidé de mettre en commun leurs ressources de charbon et d’acier. On pensait qu’une telle collaboration réduirait les chances de déclenchement d’une nouvelle guerre. Si les pays contrôlaient conjointement d’importantes ressources sur lesquelles reposaient le transport, la production d’armes et l’énergie, pourquoi se battre à nouveau ?

Les États qui ont promu la collaboration destinée à réduire le risque d’une nouvelle guerre sont la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Comme les choses se sont bien passées, les six États, qu’on appelle les « parents » de l’Union européenne, ont décidé de prendre des mesures pour se rapprocher davantage. Ils ont décidé de supprimer les obstacles entravant les échanges commerciaux et de créer un marché unique. C’est ainsi que la Communauté économique européenne a été fondée en 1958.

Ce n’est qu’au début des années 1990 que le nom d’Union européenne a été choisi.

Pour qu’une telle Union fonctionne, elle a besoin d’un cadre très bien développé. Quelles sont donc les institutions européennes ?

Pentru ca o Uniune atât de mare să funcționeze are nevoie de un sistem bine pus la punct. Care sunt, așadar, instituțiile europene?

LA COMMISSION EUROPÉENNE

Les 28 commissaires européens, appartenant aux 28 États membres, proposent des lois et veillent au respect des traités sur lesquels l’Union européenne est fondée.

LE PARLEMENT EUROPÉEN

Le Parlement européen représente tous les citoyens de l’Union Européenne. Il est donc important que les personnes en âge de voter, élisent les représentants de la Roumanie tous les cinq ans.

LE CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE, LE CONSEIL EUROPÉEN ET LE CONSEIL DE L’EUROPE

Nous savons que les trois noms peuvent créer de la confusion, parfois nous entendons même des adultes les confondre. Prenons-les un par un :

Le Conseil de l’Union européenne

Il est connu également en tant que « Le Conseil » ou « le Conseil des ministres » et c’est l’institution qui réunit les ministres des États membres. Ils se consultent, prennent des décisions et font pression pour que certaines lois soient mises en œuvre dans l’intérêt des citoyens.

Le Conseil européen

Il est composé des chefs d’État et de gouvernement des pays membres et définit les priorités et la stratégie globale de l’Union Européenne.

Le Conseil de l’Europe

C’est un organisme indépendant de l’Union européenne, mais il réunit tous les pays de l’Union, ainsi que d’autres pays d’Europe qui ne sont pas membres de l’Union Européenne. C’est une organisation internationale qui vise à promouvoir les droits de l’homme, la démocratie et le respect de la loi en Europe. Il est composé de plusieurs organismes, dont les plus connus sont la Cour européenne des droits de l’homme, le Comité des ministres (l’organisme décisionnel du Conseil de l’Europe) et l’Assemblée parlementaire (qui élit les juges de la Cour européenne des droits de l’homme et veille au respect des valeurs fondamentales promues par le Conseil de l’Europe).

Imaginez que votre professeur principal décide que tous les étudiants, à tour de rôle et pour une durée de six mois pour chacun d’entre eux, seront chargés de l’organisation des heures de vie de classe. Les orientations et les enjeux de cette heure sont définis par le professeur en accord avec la direction de l’école, mais les heures de vie de classe sont animées par chaque élève à son tour.

Il en va de même pour les Etats membres (comme la Roumanie) qui détiennent la présidence des États membres de l’Union Européenne. Ce rôle est exercé pendant six mois, à tour de rôle, par les États membres de l’Union Européenne.

Tout comme l’élève est qui est responsable de l’heure de vie de la classe, la Présidence roumaine devra jouer un rôle de facilitateur, étant chargée de faire progresser les travaux du Conseil en matière de législation européenne et veiller à la continuité de l’agenda de l’Union européenne et des processus législatifs organisés ainsi qu’à la coopération entre les États membres.

En d’autres termes, la présidence veille au bon déroulement des négociations entre les États ou avec le Parlement européen, dont l’accord est nécessaire pour réaliser la majorité des politiques qui affectent la vie des citoyens des 28 États membres de l’Union.

Pour en savoir plus :

Par le passé, le pays qui présidait l’Union Européenne avait plus de pouvoir d’influence qu’aujourd’hui. Les rôles ont changé depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne en 2009. Comment? Par exemple, le pays qui exerçait la présidence de l’Union Européenne pouvait établir l’agenda de l’Union Européenne, à savoir les questions les plus importantes par rapport auxquelles on prend des décisions au cours de cette période de six mois. Cela a changé parce qu’il n’y avait pas de continuité: l’agenda aurait pu être changé radicalement au bout de six mois, lorsqu’un autre État prenait les rênes de la présidence. Par conséquent, l’agenda est actuellement défini lors des sommets de l’Union Européenne, qui comprennent des réunions régulières des dirigeants de l’Union Européenne.

Que fera la présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne pour les enfants?

Tout d’abord, rappelons-nous que tous les enfants nés dans l’Union européenne bénéficient de droits sur l’ensemble de son territoire, tels que: le droit de séjourner et de circuler librement sur le territoire des États membres, le droit de participer à la vie politique de l’Union, le droit de porter plainte et d’adresser des pétitions, le droit à la protection consulaire, etc. De plus, l’Union européenne encourage tous les citoyens de tout âge à jouer un rôle actif dans son développement.

Lors de la présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne, le Gouvernement roumain encouragera la participation et l’implication des enfants dans les questions européennes.

Le ministère des Affaires étrangères, par l’intermédiaire du ministre délégué aux Affaires européennes et de l’Institut Européen en Roumanie, en partenariat avec le Conseil Départemental de Bacau, l’Inspection scolaire de Bacau et l’UNICEF en Roumanie, ont déjà organisé une consultation des citoyens unique en Roumanie et dans l’Union européenne, avec plus de 300 enfants du département de Bacau. Les enfants ont exprimé leurs points de vue sur des sujets liés à l’Union Européenne, à l’école, à la tolérance et à l’amitié. La plupart d’entre eux étaient désireux de rencontrer des personnes d’autres pays et de cultures différentes et ont eu des initiatives civiques louables.

En outre, le ministère des Affaires Etrangères réalise le programme “Le Délégué de la Jeunesse auprès de l’Union européenne” en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et du Sport. Le programme s’adresse à tous ceux qui s’intéressent aux thématiques européennes, âgés de 18 à 25 ans.

Dans le même temps, le ministère des Affaires Etrangères sélectionnera quatre jeunes Roumains pour le programme pilote “MAE-UNICEF: Ambassadeur Junior auprès de l’Union européenne”. Les enfants et les adolescents auront l’occasion de promouvoir la Roumanie et des politiques en faveur de l’enfance et de participer à la préparation et à l’exercice de la présidence roumaine du Conseil.

De plus, un mécanisme de consultation complexe pour les enfants et les jeunes sera mis en place sur les réseaux sociaux: U-Report Roumanie. Dans l’Union européenne, un citoyen sur cinq est un enfant ou un jeune. Il est donc essentiel que les enfants et les jeunes participent aux débats qui définissent l’avenir de l’Europe. Leurs idées peuvent contribuer considérablement aux prochaines politiques et programmes européens qui garantissent l’égalité d’accès à l’éducation, à la santé, à l’intégration sur le marché du travail et à la participation active aux décisions qui influent sur leur vie.