32.4 C
Bucharest
22 août 2019
Actualité Démarches politiques générales

Présentation du bilan de la Présidence de la Roumanie du Conseil de l’Union européenne en séance plénière du Parlement européen

Intervention du Premier ministre Viorica Dăncilă lors de la séance plénière du Parlement européen

Viorica Dăncilă:

Monsieur le Président du Parlement européen,

Monsieur le vice-président de la Commission européenne,

Chers membres du Parlement européen,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureuse d’être aujourd`hui devant le nouveau Parlement européen élu pour vous présenter le rapport de la Présidence roumaine au Conseil de l’Union européenne, qui contient également des points de repère pour la route européenne commune que nous avons devant nous.

En tant qu’ancien membre de ce forum, je connais et apprécie le rôle particulier que le Parlement européen et vous-même avez dans le processus décisionnel européen. Je tiens à vous féliciter et à vous souhaiter beaucoup de succès dans l’exercice de votre mandat.

Mesdames et Messieurs,

Il a été important de montrer que les institutions européennes œuvrent pour les citoyens et, surtout, produisent des résultats qui améliorent leur vie et offrent des perspectives d’avenir.

J’ai la satisfaction de dire que la Roumanie a réussi à le faire. Nous avons pris et assumé cette responsabilité en tant que mission au service des citoyens et de l’unité européenne. Nous avons jugé nécessaire que toutes nos actions soient construites autour de la cohésion – en tant que valeur européenne commune.

La Roumanie a démontré qu’elle peut réussir à affronter des défis et des tendances qui remettent en question la détermination de l’Union à progresser.

Nous avons démontré la capacité de la Roumanie à contribuer à la valeur ajoutée de l’UE, comme le reflète le bilan que nous laissons: 90 dossiers législatifs clôturés, environ 2 500 événements et réunions organisés. Nous avons également facilité l’adoption de 84 conclusions du Conseil sur plusieurs questions d’intérêt commun.

Nous ayons des résultats visibles et durables, sur lesquels les citoyens puissent compter facilement et clairement.

Ces résultats donnent une véritable identité à notre première Présidence, sur laquelle je pense que nous pouvons tous compter.

Par exemple, j`aimerais croire  que lorsqu’un citoyen européen bénéficiera d’un accès plus équitable et plus transparent sur le marché du travail, qui lui permette de mieux équilibrer le travail professionnel et vie privée, il saura que ces décisions ont été prises au cours de la Présidence roumaine.

De même, je veux croire que les Européens se sentent à l’intérieur des frontières de l’UE plus en sécurité et mieux protégés y compris grâce aux efforts de notre présidence. Nous avons réussi à faire un saut qualitatif dans ce sens.

Désormais, il sera possible des contrôles plus efficaces aux frontières extérieures amélioreront la sécurité des cartes d’identité.

Nous avons obtenu des résultats consistants sur les quatre piliers prioritaires de la Présidence: l’Europe de la convergence, l`Europe de la sécurité de l’Europe un acteur mondial, l’Europe des valeurs communes.

Dans le cadre du pilier l`Europe de la convergence, la Présidence roumaine a travaillé intensément pour faire avancer les négociations sur le futur Cadre financier pluriannuel 2021-2027, tant au niveau politique, que sectoriel.

Nous avons  également réussi à finaliser les négociations pour un nombre considérable de dossiers législatifs visant la consolidation de l`Union  bancaire et de l’Union des Marchés de capitaux et avons obtenu une vision à long terme sur le Marché unique.En outre, les résultats concrets dans des domaines tels que le marché intérieur – dans toutes ses dimensions, l’énergie, les affaires sociales et les changements climatiques sont des éléments qui restent des repères et déjà pris par nos partenaires du Trio, la Finlande et la Croatie.En même temps, les défis de l’ère numérique, dont l’intelligence artificielle ont été abordés par la première série de conclusions Union consacrées à ce sujet.Notre Présidence a apporté une contribution importante à l’achèvement du marché unique numérique par la Directive sur le droit d’auteur du Marché unique numérique.

Dans tous nos efforts, nous avons cherché à placer les intérêts des citoyens au centre de notre vision. Le renforcement de la dimension sociale de l’Union fut ainsi une priorité et la création de l’Autorité européen pour l`emploi, un exemple de réussite.

Du point de vue de l’Union de l’énergie, nous avons adopté la proposition de faire modifier la Directive (Gaz naturel), qui fournira pour la première fois, un cadre réglementaire unitaire  et transparent sur les interconnexions de gaz naturel avec les pays tiers.

Nous avons également cherché à faciliter la réflexion sur l’élaboration d’une vision commune à long terme concernant la neutralité climatique. Nous avons adopté les premiers règlements sur les normes d’émissions pour les véhicules lourds.

l`Europe de la sécurité, le deuxième pilier est le cadre dans lequel nous nous avons oeuvré pour améliorer la sécurité au niveau de l’UE, compte tenu des attentes de nos citoyens.

Nous avons renforcé le mandat de l’Agence européenne des frontières et de la Garde côtière, et en adoptant la législation sur l’interopérabilité, nous lançons un signal clair que les systèmes d’information au niveau européen doivent se compléter mutuellement. Ceci est un excellent exemple excellent de la poursuite de la coopération entre les États membres pour la sécurité intérieure et la fonctionnement de l`Espace Schengen, objectif auquel la Roumanie souhaite continuer à participer pleinement.

En matière de migration, nous avons travaillé dur pour faire avancer les négociations sur la réforme européenne d’asile et la politique migratoire. Même dans les conditions du maintien des divergences  en la matière, nous avons réussi à faire avancer les négociations sur la Directive de retournement et les pourparlers sur l`élaboration de certains arrangements temporaires. Nous avons également achevé les négociations pour le fonctionnement du réseau européen des agents de liaison en matière de migration.

Afin d’améliorer la réaction aux cyberattaques, un cadre de sanctions a été adopté pour y faire face. Ainsi, pour la première fois, des sanctions seront imposées aux personnes impliquées dans les cyberattaques menaçant l’Union ou les États membres.

La Roumanie poursuivra ses travaux dans ce domaine, conformément à l’objectif d’accueillir une agence européenne spécialisée dans ce domaine.

En examinant la dimension externe de nos travaux, reflétée dans le pilier l`Europe – acteur mondial, nous avons déployé des efforts considérables pour renforcer le profil d’une Union active et efficace, engagée dans son voisinage et crédible, en honorant ses engagements internationaux.

Des progrès ont été accomplis dans des domaines pertinents, tels que les Balkans occidentaux, le Partenariat oriental et la région de la Mer Noire.

L’élargissement est un investissement géostratégique dans le bien-être économique, politique et de sécurité de l’Union européenne.

Dans les Balkans occidentaux, nous avons réussi à maintenir les évolutions remarquables, voire historiques, enregistrées l’année dernière et à maintenir des opportunités stratégiques pour les partenaires de la région, à savoir l’Albanie et la Macédoine du Nord.

La pertinence de nos objectifs est importante dans le pilier l`Europe des valeurs partagées. Le phénomène de la désinformation est un fait d`actualité indéniable et c’est pourquoi nous avons transmis au Conseil européen un rapport sur la lutte contre la désinformation et le déroulement correcte des élections européennes.

Un autre objectif majeur de notre Présidence fut de lutter contre l’antisémitisme, la xénophobie, les discours de haine et toutes les formes d’intolérance.

Nous espérons que tous ces efforts seront poursuivis par nos partenaires du trio.

Nous pensons que la promotion de l’égalité des chances et de l’égalité des sexes est un objectif majeur, qui a également été intégré dans l’architecture des nouvelles institutions européennes, du Parlement européen et de la Commission européenne.

Nous nous sommes engagés à œuvrer pour renforcer le projet européen et, au cours des six mois de notre mandat, nous avons démontré que le pro-européanisme doit être alimenté par une action constante.

J`ai participé personnellement et avec tout mon dévouement à la réussite de cette Présidence y compris par une motivation personnelle, déterminée par mon profond engagement pour l’idéal du projet européen. Je fais partie de la génération qui a mûri avec cette aspiration à la plénitude de l`intégration européenne et à sa reconnaissance pour la Roumanie.

Je pense que ce sentiment de reconnaissance de l’importance de l’Union européenne pour les citoyens doit être constamment cultivé à travers des résultats concrets. Notre projet ne doit pas promouvoir une Europe à plusieurs vitesses ni celle de cercles concentriques.

La Roumanie continuera de promouvoir l’objectif commun de renforcement du projet européen tout en poursuivant son intégration.

Je parle ici bien sûr de la pleine intégration de notre pays dans l’Espace Schengen, où nous agissons déjà en tant que membre de facto.

Nous continuerons d’œuvrer de manière pragmatique à la promotion des principes de la Déclaration à Sibiu et resterons profondément attachés au respect des valeurs démocratiques et de l`Etat du droit. Cependant, il est important qu’il n’y ait pas de différences entre les États membres, des failles qui pourraient créer des normes différentes pour les citoyens européens.

En exerçant la Présidence du Conseil de l’Union européenne, la Roumanie a confirmé son statut de membre à part entière, ce qui montre la légitimité de notre aspiration à la clôture du Mécanisme de coopération et de vérification.

Je suis toujours fermement convaincue que notre avenir à tous ne peut être imaginé que dans une Europe plus forte et plus cohésive, pour laquelle nous avons travaillé avec enthousiasme, confiance et professionnalisme au cours des six derniers mois.

Je suis convaincue que les efforts de la Présidence roumaine au Conseil de l’Union européenne constituent une base solide pour poursuivre l’avancement de l’agenda européen au cours de la période à venir et je souhaite du succès à la Présidence finlandaise du Conseil de l’Union européenne. Je vous remercie pour votre soutien pendant ces six mois, pour une bonne coopération et je suis convaincue que la Présidence tournante exercée par la Roumanie au cours de ces six mois restera tant dans la mémoire de la Roumanie, mais également dans la mémoire de l’Union européenne en tant que présidence réussie. Je vous remercie beaucoup !

Related posts

Utilisation plus aisée des informations électroniques relatives au transport de marchandises – le Conseil arrête sa position

Iulian Anghel

Réunion du Gouvernement de la Roumanie et du Collège des commissaires européens

Adrian Epure

Les priorités de la Présidence de la Roumanie au Conseil de l’Union Européenne dans les domaines de la jeunesse et du sport

Alexandru Stefan