12.9 C
Bucharest
21 septembre 2019
Actualité Affaires générales

Le message du ministre des affaires européennes, George Ciamba, à la fin de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne: « Présider la table du Conseil a été le teste de maturité de la Roumanie et la réaffirmation de son attachement au projet européen »

Nous nous apprêtons à passer le relai de la Présidence du Conseil de l’UE après six mois intenses, dans lesquels l’intérêt européen a été la mesure de la réussite d’un des plus importants projets de la Roumanie. Ce fut un premier mandat complexe et ambitieux, singulier et cyclique en même temps. La singularité de notre première présidence est due au fait que c’est pour la première fois que la Roumanie aura joué ce rôle, mais aussi à ces défis très probablement irrépétibles dans 13 ou 14 ans.

            Le 1er janvier 2019, nous avons entamé le chemin avec cette promesse : « La Roumaine, à la Présidence du Conseil de l’UE, agira en véritable médiateur impartial, afin de dégager des solutions pour faire avance l’agenda européen ». Aujourd’hui, je peux vous assurer, et tous nous partenaires de dialogue de l’Union européenne le confirmeront, que nous avons tenu notre promesse. Beaucoup de nos très bons résultats à la Présidence sont dus tout d’abord à notre capacité de conserver notre réserve de neutralité.

Le succès de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE est étayé par des chiffres et complété par le courage d’un retour à la véritable mission d’une présidence tournante – l’effort d’agir au-delà de l’intérêt national et de produire des résultats au bénéfice de l’ensemble de citoyens de l’Union. La dimension quantifiable, que nous avons souvent évoquée dernièrement – le record des 90 dossiers législatifs clos, la majorité qualifiée pour faire avancer des projets sensibles qui jusqu’alors piétinaient, la préparation de l’Union européenne pour tout dénouement du Brexit ou les engagements fermes obtenus en faveur du parcours européen des Balkans occidentaux – est visible et appréciée à l’échelle européenne. Notre présidence a soutenu la convergence et cohésion européenne, faisant avancer des dossiers sur de thèmes tels que le marché unique numérique, la directive sur le gaz naturel, l’Union bancaire. Elle a plaidé pour une meilleure transparence et prévisibilité des conditions de travail et pour la réduction des émissions de CO2. Elle a agi fermement contre la désinformation et en faveur d’élections libres et correctes. Elle a contribué à l’objectif d’une Union plus sure, en appuyant des projets législatifs améliorant la sécurité des cartes d’identité ou renforçant le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes.

Mais au-delà de tout cela, la Présidence roumaine du Conseil de l’UE a été aussi une question de courage, responsabilité et engagement politique. Durant les six mois à la tête du Conseil de l’UE, la Roumanie a contribué sans doute, par des actions concrètes, à la consolidation de l’Union européenne, un projet qui demeure vital pour le bien-être et la sécurité de notre continent.

J’aimerais remercier les centaines de personnes impliquées dans la réalisation d’un des plus ambitieux programmes assumés par une Présidence dans les derniers dix ans. Je suis profondément reconnaissant aux diplomates du Ministère de affaires étrangères, de Bucarest, de Bruxelles et des capitales du monde, aux experts qui nous ont accompagnés dans ce projet, aux jeunes stagiaires ainsi qu’à tous les partenaires de la Présidence. En même temps, je voudrais exprimer ma reconnaissance à leurs familles et leur remercier pour leur compréhension pendant ce marathon de six mois.

A la fin de ce mandat, je reste persuadé que la Roumanie a renforcé son profile européen, devenant une voix plus forte, plus crédible et pertinente. Je pense clairement que ce parcours va se poursuivre après la fin de la Présidence car nous avons la maturité institutionnelle et politique requise pour accomplir tout autre projet de pays majeur. 2004 – adhésion de la Roumanie à l’OTAN, 2007 – adhésion de la Roumanie à l’Union européenne, 2019 – première Présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Ces repères de notre histoire seront rejoints par d’autres à l’avenir.

Enfin, je voudrais souhaiter aux collègues finlandais qui, à compter du 1er juillet 2019, prendront notre place à la table du Conseil, une Présidence couronnée de succès, force de négociation, résilience et créativité pendant les six mois à venir. Nous, les roumains, reviendrons à la tête du Conseil de l’UE dans plus d’une décennie, espérant de dépasser les performances de notre premier mandat !

Related posts

Réunion du Groupe de haut niveau sur la Compétitivité, destinée à la préparation du Conseil « Compétitivité » (le 25 janvier 2019)

Alexandru Stefan

La prise symbolique de la Présidence du Conseil EPSCO dans le domaine du travail et des politiques sociales

Alexandru Stefan

Le discours du président Donald Tusk lors de la cérémonie d’ouverture de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne

Alexandru Stefan