14.7 C
Bucharest
20 septembre 2021
Actualité Justice

Ana Birchall : « La réunion ministérielle UE-États-Unis a été un succès et confirme que des progrès satisfaisants ont été accomplis dans le domaine de la coopération entre l’UE et les États-Unis dans le domaine de la justice et des affaires intérieures »

La ministre de la justice et la vice-première ministre par intérim chargée de la mise en œuvre des partenariats stratégiques de la Roumanie, Mme Ana Birchall, a présidé, le 19 juin 2019, la section « Justice » de la traditionnelle réunion ministérielle UE-États-Unis dans le domaine de la justice et des affaires intérieures. La présidence roumaine du Conseil de l’UE a été également représentée par la ministre des affaires intérieures, Mme Carmen Dan, et par le ministre délégué aux affaires européennes, George Ciamba.

Lors de la réunion, Ana Birchall a souligné les résultats enregistrés par la Roumanie au cours de la présidence du Conseil de l’UE. « La Roumanie a assuré avec succès la présidence du Conseil de l’UE, en remplissant tous les objectifs proposés dans le domaine de la justice, y compris en ce qui concerne l’organisation d’évènements de haut niveau. La Roumanie a confirmé le statut de partenaire fiable dans le processus d’amélioration et de promotion des projets européens, mais également sa capacité à comprendre, en tant que médiateur impartial, les approches des autres États membres, en alignant leurs intérêts dans le processus de négociation interinstitutionnelle. En adéquation avec les principes et les valeurs européennes, le ministère de la justice continuera à participer activement à l’évolution des politiques de l’Union en tant que promoteur d’une justice indépendante, orientée vers la stabilité et la prévisibilité », a déclaré la ministre roumaine de la justice.

Les deux parties ont réaffirmé l’importance d’un accès transfrontalier rapide aux preuves électroniques (E-evidence), en rappelant les avantages qu’apporterait l’accord entre l’UE et les États-Unis afin de faciliter l’accès aux preuves électroniques. Dans ce contexte, les participants ont salué l’approbation, par le Conseil « Justice et affaires intérieures », le 6 juin 2019, du mandat autorisant l’ouverture des négociations en vue de la conclusion d’un accord entre l’Union européenne et les États-Unis sur l’accès transfrontalier aux preuves électroniques dans le cadre de la coopération judiciaire en matière pénale.

Les représentants de l’UE et des États-Unis ont souligné la priorité absolue de la lutte contre le terrorisme et ont débattu des moyens de poursuivre et de renforcer les efforts conjoints, y compris en ce qui concerne l’échange d’informations pertinentes du terrain à des fins répressives et de poursuite.

Soulignant l’engagement à progresser dans ces domaines d’intérêt commun et insistant que des solutions communes sont nécessaires pour faire face aux menaces qui pèsent sur la sécurité mondiale, l’UE et les États-Unis se sont engagés à se réunir au cours du second semestre de 2019 à Washington, D.C.

« C’était un honneur pour la Roumanie d’accueillir la réunion traditionnelle au niveau ministériel entre l’UE et les États-Unis d’Amérique dans le domaine de la justice et des affaires intérieures. Je me réjouis que la réunion de Bucarest ait été la première réunion ministérielle en présence du procureur général des États-Unis, M. William BARR, et du secrétaire adjoint ad interim, M. David PEKOSKE. Cette réunion a été l’occasion de renforcer la coopération durable dans le domaine de la justice et des affaires intérieures, les deux parties réaffirmant leur engagement à relever conjointement les défis d’un espace de sécurité en évolution, ainsi que les menaces communes pour la sécurité », a conclu la ministre roumaine de la justice qui, en sa qualité de vice-première ministre chargée de la mise en œuvre des partenariats stratégiques, a estimé que le « Le partenariat stratégique avec les États-Unis est fondamental pour la Roumanie et constitue un pilier de la politique étrangère de notre pays ».

Une déclaration conjointe UE-États-Unis a été adoptée à l’issue de la réunion ministérielle, qui a souligné l’importance de la poursuite et de l’approfondissement de la coopération entre les deux parties dans le domaine de la justice et des affaires intérieures.

En marge de la réunion, il y a eu une rencontre bilatérale entre Mme Ana BIRCHALL, ministre roumaine de la justice, et Mme Věra JOUROVÁ, commissaire européenne chargée de la justice, des consommateurs et de l’égalité des genres, au cours de laquelle elles ont discuté les aspects relatifs aux principaux résultats de la présidence roumaine au Conseil de l’UE dans le domaine de la justice ainsi que les mesures à prendre pour approfondir le dialogue technique entre la Commission et les autorités judiciaires roumaines.

« La Roumanie a été un médiateur honnête au cours de l’exercice de la présidence du Conseil de l’UE. Les résultats obtenus, qui ont dépassé les objectifs initiaux, le confirment. Ce succès n’aurait toutefois pas été possible sans la contribution de tous les États membres, du Secrétariat général du Conseil de l’UE, de la Commission européenne, du Parlement européen et des agences de l’UE concernées. La Roumanie est un État profondément européen qui partage pleinement les valeurs communes de l’Union européenne et le programme de l’UE lors de l’exercice par la Roumanie de la présidence tournante du Conseil de l’UE a été enrichie de façon substantielle », a souligné Ana BIRCHALL, la ministre roumaine de la justice.

La ministre roumaine de la justice a également discuté avec son homologue finlandaise, Mme Anna-Maja Henriksson. Les thèmes abordés ont porté sur les résultats de la présidence roumaine du Conseil de l’UE, la coopération avec la Finlande dans le trio des présidences composé de la Roumanie, la Finlande et la Croatie, et l’évolution de la relation de coopération bilatérale dans le domaine de la justice entre les deux pays. « La Roumanie et la Finlande ont très bien coopéré dans la préparation et l’exercice du mandat du trio dont elles font partie, ce qui leur a permis de promouvoir ensemble des thèmes présentant un intérêt pour le programme européen. La Roumanie est disposée à soutenir la Finlande dans le cadre de l’exercice de la présidence du Conseil de l’UE », a conclu Ana Birchall.

Informations complémentaires :

Lors de la réunion, l’Union européenne a été représentée par la commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l’égalité des chances, Mme Věra Jourová, le commissaire chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, M. Dimitris Avramopoulos, et le commissaire chargé de l’Union de la Sécurité, M. Julian King. Des représentants du Service européen pour l’action extérieure, du Secrétariat général du Conseil, d’Europol, d’Eurojust, de Frontex, ainsi que le Coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, M. Gilles de Kerchove, étaient également présents.

Les États-Unis d’Amérique étaient représentés par le procureur général, M. William Barr et par le secrétaire adjoint à la sécurité intérieure, M. David Pekoske.

La Finlande, qui assurera la prochaine présidence tournante du Conseil de l’UE, était également présente par l’intermédiaire de délégations ministérielles dirigées par la ministre de la justice, Mme Anna-Maja Henriksson, et par la ministre de l’intérieur, Mme Maria Ohisalo.

 

Related posts

MRP a organisé le premier événement consacré à la diaspora et à l’information sur la traite des êtres humains dans le cadre RO2019EU

Alexandru Stefan

Débat sur la présentation des priorités de la présidence roumaine du Conseil de l’UE

Iulian Anghel

La conférence commune de presse du Président de la Roumanie, Monsieur Klaus Iohannis avec le Président de la Commission Européenne, Monsieur Jean-Claude Juncker

Iulian Anghel