11.3 C
Bucharest
25 octobre 2021
Actualité Emploi et politique sociale

#RO2019EU / Les hauts responsables européens examinent à Bucarest le sujet de la violence domestique

Le Ministre du travail et de la justice sociale, Marius Budăi, a participé aujourd’hui à la Conférence internationale « Vers une Europe exempte de violence contre les femmes et les filles – la Convention d’Istanbul créant un nouvel horizon et un changement de paradigme pour toutes les parties prenantes », organisée dans la période 4-6 juin à Bucarest, par l’Agence Nationale pour l’égalité des chances entre les femmes et les hommes (ANES par son sigle en roumain), en coopération avec le Ministère de la justice et de la sécurité publique du Royaume de Norvège.

L’événement, déroulé dans le contexte du mandat de la Roumanie à la Présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, compte avec la présence de députés et de décideurs, d’experts dans le domaine de la violence domestique et de représentants de la société civile et des institutions spécialisées dans ce domaine venant de France, de Bulgarie, d’Estonie, d’Islande, de Lettonie, de Lituanie, de Norvège, de Pologne, de Portugal, de Slovaquie, de République Chèque, des États Unis d’Amérique, du Royaume Uni, d’Espagne et de Finlande, mais aussi des représentants d’autres institutions européennes et internationales.

Pendant les trois jours, ceux-ci rechercheront de nouvelles solutions pour éradiquer la violence domestique, un phénomène global qui n’a pas de frontières sociales, économiques et nationales.

Le Ministre du travail et de la justice sociale, Marius Budăi, a souligné l’importance que la Roumanie a donné à l’égalité des genres et à la violence domestique et pendant l’exercice de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE, et au fil des années.

« Pendant les trois dernières années, la Roumanie a mis en place une réforme ambitieuse et globale de la législation dans le domaine de la violence domestique et elle a adopté, de façon constante, des mesures pour ratifier et préparer la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul. Nous sommes heureux de partager avec vous les progrès enregistrés par notre pays dans ce domaine. Nous avons la conviction que nous sommes sur le bon chemin, mais nous sommes pleinement conscients qu’il nous reste encore beaucoup à faire. Pour élargir notre horizon, en tant que pays, il est important de regarder les modèles de succès et de connaître les exemples de bonnes pratiques d’autres pays et, surtout, les leçons apprises par ceux-ci », a déclaré le ministre Marius Budăi.

La Roumanie est le 14ème État qui a ratifié la Convention d’Istanbul, par la loi no. 30/2016. Afin d’harmoniser la législation interne avec les dispositions de la Conventions, deux lois importantes ont été adoptées : la loi no. 178/2018 et la loi no. 174/2018, qui font référence à la perspective de genre et à la prévention et à la lutte contre la violence domestique respectivement.

Related posts

Présentation des résultats de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne par le Premier ministre Viorica Dăncilă

Iulian Anghel

De meilleures conditions de travail dans l’UE: le Conseil adopte une directive offrant plus de transparence et de prévisibilité au travail

Iulian Anghel

La Présidence roumaine du Conseil de l’UE a atteint avec succès ses objectifs liés aux usages prioritaires pour la gestion de l’eau, très importants pour tous les citoyens de l’UE, a déclaré le ministre Ioan Deneș lors de la réunion du Conseil de l’Environnement (Luxembourg)

Alexandru Stefan