12 C
Bucharest
23 février 2020
Emploi et politique sociale Galerie de photos

La condition de la femme moderne – entre autonomisation, leadership et discrimination entre les sexes, le thème de la conférence internationale de haut niveau du Palais du Parlement

Le ministère du travail et de la justice sociale et l’Agence nationale pour l’égalité des chances entre les femmes et les hommes ont organisé, les 29 et 30 mai 2019, au Palais du Parlement de Bucarest, la Conférence internationale de haut niveau intitulée « La condition de la femme moderne – entre autonomisation, leadership et discrimination entre les sexes ».

La conférence a été organisée dans le contexte du mandat de la Roumanie à la Présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, sous l’égide de la première-ministre Viorica Dăncilă. Elle a réuni environ 200 personnes, des présidents, des premiers-ministres, des responsables roumains et européens, des représentants des instituts et des institutions de l’Union européenne, de la société civile, des organisations internationales et du secteur privé.

La réunion a été ouverte avec le discours de bienvenue de la première-ministre roumaine, Viorica Dăncilă, et a continué avec le discours de la présidente de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva, celui de la Secrétaire générale de l’OTAN, Clare Hutchinson, Représentante spéciale pour les femmes, la paix et la sécurité et avec celui du Ministre du travail et de la justice sociale, Marius Budăi.

A l’ordre du jour de la réunion se sont retrouvés les échanges de bonnes pratiques, des politiques et des initiatives des États membres de l’UE dans le domaine de la promotion de l’égalité entre les sexes dans le secteur économique, dans l’entrepreneuriat et le leadership, pour la prévention et la lutte contre la discrimination entre les sexes sur le marché du travail, dans le milieu d’affaires et en ce qui concerne l’accès aux processus de prise de décisions.

Dans ce contexte, la Conférence a visé la promotion de sociétés cohésives dans États membres de l’Union européenne, qui bénéficient de l’amélioration du système d’éducation et de santé, de la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes, entre le milieu urbain et rural. Celles-ci doivent être en mesure de conduire vers une société ouverte, où les citoyens européens soient appréciés et appuyés et où la promotion de l’égalité des chances entre les femmes et les hommes représente la clé du succès pour une Europe cohésive.

En partant du slogan choisi par la Roumanie dans le contexte de l’exercice de la Présidence du Conseil de l’Union européenne – « La cohésion sociale, une valeur européenne commune », en marge de la Conférence de haut niveau, il a été lancé « Le manifeste de Bucarest visant à appuyer l’égalité de chances et de traitement entre les femmes et les hommes ».  Ce document souligne la nécessité d’intégrer cette dimension dans les politiques de l’UE d’après 2020, considérant qu’il est essentiel pour l’Union européenne, dans le contexte du nouveau mandat du Parlement européen et de la Commission européenne, de réaffirmer son engagement dans la promotion l’égalité entre les sexes et d’intégrer la perspective de genre.

Informations supplémentaires :

L’objectif général de cet événement a été établi sur la base des engagements assumés par la Roumanie, dans le contexte de l’exercice de la Présidence du Conseil de l’Union européenne, dans le domaine de l’égalité des chances et de traitement entre les femmes et les hommes, notamment la croissance de l’autonomisation des femmes au niveau de l’Union européenne, par la consolidation de leur rôle et position dans tous les domaines de la vie sociale. Ceci doit être une valeur commune des États membres de l’UE et un objectif de la société moderne, de la perspective du respect et de la promotion des droits fondamentaux de la femme.

L’objectif spécifique est celui de réunir les décideurs et les parties prenantes, impliqués dans le domaine de la promotion de l’égalité entre les sexes et de mobiliser les gouvernements des États membres de l’Union européenne pour accomplir l’égalité entre les sexes et l’indépendance économique de toutes les femmes, dans la perspective d’une croissance économique durable. Cet objectif peut être atteint par la mise en œuvre de politiques et mesures européennes stratégiques à long terme, et dans le domaine de l’engagement et de la réduction des différences de rémunération entre les femmes et les hommes, et par rapport à la promotion dans des postes d’encadrement et au développement de structures économiques privées.

Related posts

Groupe de travail d’experts sur les changements climatiques

Iulian Anghel

Conférence internationale « Le renforcement de la résilience aux catastrophes naturelles »

Iulian Anghel

La Roumanie, félicitée à Bruxelles pour les résultats obtenus pendant la première partie du mandat de la Présidence du Conseil de l’UE

Iulian Anghel