3.1 C
Bucharest
2 avril 2020
Actualité Éducation Galerie de photos

Documents importants pour l’établissement de l’Espace européen de l’éducation, adoptés par le Conseil « Education » sous le mandat de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne

La ministre de l’Education nationale Ecaterina Andronescu a présidé le 22 mai à Bruxelles la réunion du Conseil « Education », organisée sous l’égide de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

A cette occasion, des documents importants pour l’établissement avant 2025 de l’Espace européen de l’éducation, plus précisément les recommandations du Conseil relatives à une approche globale de l’enseignement et de l’apprentissage des langues et aux systèmes de qualité pour l’éducation et l’accueil de la petite enfance respectivement ont été adoptées. Au-delà de leur pertinence sur le marché du travail, les compétences linguistiques sont essentielles également pour la construction de l’avenir d’une Europe fondée sur des valeurs communes et sur la compréhension mutuelle de nos traditions diverses.

La recommandation relative aux systèmes de qualité pour l’éducation et l’accueil de la petite enfance a pour but de soutenir des efforts des États membres visant à améliorer l’accès aux systèmes d’éducation et d’accueil de la petite enfance ainsi que leur qualité, reconnaissant en même temps que les États membres détiennent la responsabilité principale en cette matière. L’éducation et l’accueil de la petite enfance jouent un rôle pour l’ensemble du parcours éducatif et de formation.

Lors de la même réunion, ont été adoptées également les conclusions du Conseil relatives à des parcours de renforcement des compétences – de nouvelles perspectives pour les adultes. Les conclusions saluent les progrès réalisés et invitent les États membres, entre autres, à mettre en ouvres des mesures à long terme en vue du renforcement des compétences des adultes. En même temps, les États membres sont conseillés d’adopter une approche stratégique cohérente en matière de la formation aux compétences de base destinée aux personnes peu qualifiées et de sensibiliser d’avantage les employeurs quant à l’importance du renforcement des compétences et de la reconversion professionnelle.

Un autre point à l’agenda a été le débat sur l’avenir de l’Europe – la contribution de l’éducation et de la formation au renforcement de la cohésion sociale. Le renforcement de la cohésion est une des priorités de la Présidence roumaine, mise en avant également par sa devise : « La cohésion, une valeur européenne commune ». La Roumanie estime que la cohésion sociale constitue une valeur commune sur laquelle s’appuient la cohérence et la capacité de l’Union à réaliser ses objectifs et à encourager une croissance intelligente, durable et inclusive.

« Nous sommes fermement persuadés que l’éducation et la formation sont des vecteurs puissants d’avancement de la cohésion sociale. Nous pensons qu’il faut dégager un engagement commun pour agir sur des bases partagées, valorisant la diversité linguistique et culturelle de chaque État membre. », a déclaré la ministre Ecaterina Andronescu.

Le débat a été précédé par une présentation soutenue par l’élève Rareș Voicu, ambassadeur junior de l’UNICEF auprès de l’Union européenne, qui a rendu publics les résultats de la conférence internationale sur la « Participation des enfants à la prise de décisions et à l’élaboration des politiques de l’Union européenne » (qui a eu lieu à Bucarest les 6 et 7 mai 2019).

Related posts

Réunion informelle des ministres de la Justice de l’UE – arrivées et déclarations de presse

Alexandru Stefan

La huitième édition du Forum annuel de la Stratégie de l’Union européenne pour la région du Danube (SUERD), organisée par le Ministère des Affaires étrangères en partenariat avec la Commission européenne et le Programme transnational Danube

Alexandru Stefan

Le ministre Ștefan-Radu Oprea a signé, au nom de l’UE, les accords de libre échange et de protection des investissements avec le Viêt Nam

Alexandru Stefan