8 C
Bucharest
29 novembre 2021
Actualité Justice

Conférence « e – Justice – « Défis et opportunités à l’âge du numérique » – les 20 et 21 mai 2019

Sous l’égide de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, la Ministère de la justice et la Commission européenne ont organisé les 20 et 21 mai 2019 la conférence « e-Justice – Défis et opportunités à l’âge du numérique ».

La conférence est destinée aux professionnels des systèmes d’information, aux praticiens et aux décideurs œuvrant dans de domaine de la justice et se propose d’être un forum de débat sur l’emploi des nouvelles technologies dans le domaine de la justice (par exemple, l’intelligence artificielle, blockchain, l’automatisation des processus etc.) et de réflexion sur les opportunités et les défis découlant du rythme rapide des progrès technologiques ainsi que sur les aspects philosophiques et éthiques soulevés par l’utilisation de tels outils dans le domaine de la justice.

En ouverture des travaux, Ion Popa, secrétaire d’État au ministère de la Justice a souligné que « le développement et l’amélioration continue des outils informatiques mis à disposition des artisans de la justice et des justiciables sont des conditions sine-qua-non de l’évolution du système judiciaire. Qui plus est, nous estimons que les États membres doivent accorder une attention particulière à l’amélioration de la coopération transfrontalière européenne à l’aide des technologies. »

La poursuite des engagements de la dernière décennie, réassumés concrètement à travers les projets prévus dans la Stratégie et le Plan d’action, prouve que l’e-justice travaille au bénéfice des citoyens et des acteurs des procédures judiciaires visant en priorité l’amélioration de l’accès à la justice, d’un côté, et la consolidation de la confiance mutuelle entre les États membres de l’Union européenne, d’un autre côté.

La conférence s’est proposée d’encourager les participants à réfléchir aux opportunités et défis entraînés par le rythme rapide des progrès technologiques ainsi qu’aux aspects philosophiques et éthiques soulevés par l’utilisation de tels outils dans le domaine de la justice.

La Roumanie encourage l’utilisation des technologies modernes comme l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle – en soutien de l’activité des systèmes judiciaires et se préoccupe dans la même mesure à encadrer légalement leur emploi.

Related posts

Le Conseil confirme l’accord entre la Présidence roumaine du Conseil de l’UE et le Parlement européen sur les polluants les plus dangereux au monde

Iulian Anghel

La ministre Rovana Plumb a présenté les priorités de la Présidence de la Roumanie dans le domaine des transports

Tatiana Hagiescu

Union des marchés des capitaux: un accord politique a été trouvé sur un cadre de l’UE pour les obligations garanties

Alexandru Stefan