18.4 C
Bucharest
8 juillet 2020
Actualité Environnement

Le ministre Ioan Deneș a présidé la deuxième journée du Conseil informel « Environnement »

Le ministre des eaux et des forêts, Ioan Deneş, a présidé mardi, le 21 mai, au Palais du Parlement de Bucarest, la deuxième journée de la réunion informelle des ministres de l’environnement des États membres de l’UE (le Conseil informel « environnement »).

L’événement organisé dans le contexte de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne a réuni les ministres de l’environnement des États membres, des États EFTA et des États candidats à l’adhésion à l’UE aux côtés du commissaire européen pour l’environnement, les affaires maritimes et la pêche – Karmenu Vella, des  représentants du secrétariat général du Conseil, le directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement et le secrétaire général du Bureau européen pour l’environnement.

Le ministre des eaux et des forêts, Ioan Deneş, a présidé la session dédiée à la gestion des ressources d’eau – le contrôle de la pollution avec des matières plastiques/microplastiques depuis les rivières vers les mers.

Les données statistiques indiquent qu’en Europe sont générées, tous les ans, environ 25,8 millions de tonnes de déchets en plastique, dont seulement 30 % sont collectées aux fins de recyclage. Il est donc clair que « Toutefois, les modes actuels de production, d’utilisation et de mise au rebut des matières plastiques font trop souvent fi des avantages économiques d’une approche plus « circulaire » et sont préjudiciables à l’environnement. Il est urgent de s’attaquer aux problèmes écologiques qui rendent aujourd’hui problématiques la production, l’utilisation et la consommation des matières plastiques. Les millions de tonnes de déchets plastiques qui finissent leur parcours dans les océans chaque année sont l’un des signes les plus visibles et les plus alarmants de ces problèmes et préoccupent de plus en plus l’opinion publique. » (Communication de la Commission, 2018).  Les millions de tonnes de déchets en plastique qui arrivent dans les rivières et les écosystèmes menacent la biodiversité et les bénéfices qu’ils apportent au système socio-économique.

 « Nous avons choisi ce thème pour le débat puisque les déchets en plastique et microplastique constituent un défi pour ce siècle et leur source principale sont les zones terrestres d’où ils finissent par arriver dans les mers et les océans, transportés par des rivières. Des efforts communs de toutes les parties prenantes et une meilleure coopération entres fabricants, entreprises de recyclage, commerçants, consommateurs et décideurs conduiront à la diminution des dommages écologiques provoqués dans le milieu aquatique des rivières et le milieu marin et des préjudices pour les communautés côtières, le tourisme et la pêche. », souligné Ioan Deneş.

A la fin de la réunion, le ministre des eaux et des forêts a souligné la nécessité d’identifier des actions et des mesures additionnelles qui soient appliquées au niveau national et européen dans le contexte de l’économie circulaire. Les activités de recherche déroulées dans ce domaine permettront d’identifier des mesures innovatrices qui à terme conduiront à l’amélioration de l’état de toutes les eaux.

« Comme certains collègues l’ont fait remarquer dans leurs interventions, une meilleure sensibilisation du public est essentielle pour la maitrise de la pollution des eaux avec des matières plastiques/microplastiques et un suivi continu nous aidera à prendre en compte les particularités régionales et socio-économiques. D’un autre côté, la diffusion de bonnes pratiques en matière de coordination entre les autorités chargées des déchets et celles chargées des eaux nous aidera tous à trouver de nouvelles solutions et mesures pour arriver à un bon état des eaux au plus vite », a indiqué le ministre Ioan Deneş en fin de propos.

La réunion informelle des ministres de l’environnement des États membres s’est achevée par une conférence de presse avec la vice première-ministre et ministre de l’environnement, Graţiela Leocadia Gavrilescu, le ministre des eaux et des forêts, Ioan Deneş, et le commissaire européen pour l’environnement, les affaires maritimes et la pêche, Karmenu Vella.

Related posts

#PresRo : Les instruments de défense commerciale de l’UE à l’ordre du jour de la réunion informelle du groupe « Questions commerciales » de Buzău

Alexandru Stefan

Directive sur le gaz: le Conseil approuve un mandat de négociation

Alexandru Stefan

Entretien du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, avec le Ministre des Affaires étrangères de la République de Macédoine du Nord, Nikola Dimitrov

Iulian Anghel