13.2 C
Bucharest
21 septembre 2019
Actualité Affaires générales

La participation de la Secrétaire d’État Maria Magdalena Grigore à l’ouverture de la conférence « Développement durable de la Mer Noire »

La Secrétaire d’État Maria Magdalena Grigore a participé, le 8 mai 2019, à l’ouverture de la conférence « Développement durable de la Mer Noire » (SustBlack), coorganisée par le Ministère de la recherche et de l’innovation et par l’Institut GeoEcoMar, avec l’appui de la Commission européenne.

A l’occasion de la conférence, l’Agenda stratégique pour la recherche et l’innovation dans la région de la Mer Noire (SRIA) a été lancé. Ce document a été élaboré par les chercheurs des États côtiers et de la République de Moldavie, avec la participation des experts des instituts de recherche d’autres États membres de l’UE, avec l’appui de la Commission européenne.

SRIA représente une première pour la région de la Mer Noire, étant l’initiative la plus récente d’une série d’initiatives qui visent d’autres bassins maritimes de l’UE (par exemple, la Mer Méditerranéenne). Le document reflète les priorités communes des États côtiers et de la République de Moldavie sur la recherche et l’innovation dans des domaines qui s’inscrivent dans l’économie bleue, des aspects relevés aussi dans la Déclaration de Bucarest sur le lancement de l’Agenda stratégique pour la recherche et l’innovation dans la région de la Mer Noire.

SRIA orientera aussi les actions des acteurs pertinents de la communauté scientifique, du milieu public et privé de la région et représentera une base pour la mise en œuvre, dans des formules variables et volontaires, des projets communs dans le domaine de la recherche et de l’innovation. L’agenda stratégique facilitera l’attraction d’investissements et de fonds européens, y compris dans le contexte du prochain programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation pour la période 2021-2027 (Horizon Europe).

Dans son intervention, à l’occasion du lancement official de SRIA, la Secrétaire d’État a rappelé le fait qu’un des principaux objectifs de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE est d’intensifier la coopération régionale dans la région de la Mer Noire, avec l’implication plus active de l’UE et elle a mis en évidence la contribution que le lancement du SRIA apporte à cet objectif. Elle a salué les efforts de la communauté scientifique de la région et elle a exprimé l’appréciation de la Roumanie pour le soutien donné par la Commission européenne à ce processus. La Secrétaire d’État a également souligné le rôle majeur que la recherche et l’innovation peuvent jouer pour valoriser des ressources de la Mer Noire et pour développer l’économie bleue et protéger l’écosystème à la fois.

La Secrétaire d’État, Maria Magdalena Grigore, a rappelé l’appui donné par le Ministère des Affaires étrangères aux institutions compétentes pendant le processus d’élaboration et de négociation de l’Agenda stratégique pour la recherche et l’innovation, affirmant la disponibilité du Ministère des affaires étrangères de soutenir le processus de mise en œuvre de cet agenda dans les années à venir.

Informations supplémentaires :

L’Agenda stratégique pour la recherche et l’innovation dans la région de la Mer Noire (SRIA) a été élaboré suite à un processus qui s’est déroulé pendant deux années, réunissant des chercheurs des États côtiers et de la République de Moldavie, des experts des instituts de recherche d’autres États membres de l’UE et des représentants de la Commission européenne. Le principal point de repère de ce processus a été l’adoption, à Bourgas, en mai 2018, pendant la Présidence bulgare du Conseil de l’UE, d’un document-vision qui a défini les objectifs du futur SRIA. Le processus a toujours compté sur le soutien de la Commission européenne et il a bénéficié des fonds européens du programme Horizon 2020. Le coordonnateur scientifique du projet a été l’Institut pour les Sciences maritimes de l’Université METU de Turquie. En Roumanie, un rôle important a été assumé par l’Institut National de Recherche – Développement pour la Géologie et la Géo-écologie marine (GeoEcoMar).

L’agenda stratégique pour la recherche et l’innovation bénéficie de l’appui des autorités compétentes des pays de la région, y compris du Ministère roumain de la recherche et de l’innovation.

SRIA est un instrument d’orientation des initiatives nationales, régionales et européennes dans le domaine de la recherche et de l’innovation, étant structuré sur quatre piliers : la gestion des défis fondamentaux dans le domaine de la recherche dans la région de la Mer Noire ; le développement de produits, solutions et clusters pour la croissance bleue ; la construction des infrastructures clé dans le domaine de la recherche, de l’éducation et du développement des capacités. L’agenda est basé sur une orientation pragmatique, flexible et orientée vers la mise en œuvre de projets.

Le processus d’élaboration du SRIA et le lancement de cet Agenda représentent aussi une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la synergie de la Mer Noire, fait mis en évidence dans le rapport le plus récent d’évaluation sur ce sujet, publié par le Service européen pour l’action extérieure et la Commission européenne, le 5 mars 2019 (https://eeas.europa.eu/diplomatic-network/black-sea-synergy/346/black-sea-synergy_en).

La Déclaration de Bucarest sur le lancement de l’Agenda stratégique pour la recherche et l’innovation peut être consultée sur la page web :

http://www.sust-black.ro/Bucharest%20Declaration%20on%20the%20launch%20of%20the%20Black%20Sea%20Research%20and%20Innovation%20Agenda.pdf

L’agenda stratégique pour la recherche et l’innovation peut être consulté sur la page web :

http://www.sust-black.ro/Black%20Sea%20Strategic%20Research%20and%20Innovation%20Agenda.pdf

L’importance du SRIA est présentée aussi dans le clip officiel :

https://www.youtube.com/watch?v=eyRLBff-AQI.

Related posts

MRP a organisé le premier événement consacré à la diaspora et à l’information sur la traite des êtres humains dans le cadre RO2019EU

Alexandru Stefan

La conférence commune de presse du premier-ministre Viorica Dăncilă et du Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker

Iulian Anghel

Connectivité de base du transport routier en cas de Brexit sans accord – le Conseil arrête sa position

Alexandru Stefan