0.4 C
Bucharest
26 janvier 2020
Actualité Compétitivité

Les ministres responsables pour la Compétitivité, présents à Bucarest pour les travaux informels du Conseil COMPET– section marché intérieur et industrie

Dans le contexte de l’exercice de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, la réunion informelle des ministres responsables pour la compétitivité et la croissance a eu lieu le 3 mai 2019, à Bucarest, au Palais de Parlement.

L’événement, présidé par le Ministère de l’Économie, Niculae Bădălău, a réuni des responsables des États membres de l’UE, ainsi que des représentants de SME United (Association Européenne des PME), de Business Europe (Confédération des Entreprises Européennes), du Comité des Régions et des États membres AELE (Association Européenne de Libre-Échange). Une caractéristique particulière de la réunion informelle du Conseil COMPET à Bucarest est le fait que les ministres des États membres ont été accompagnés d’un entrepreneur performant.  Les entrepreneurs européens ont eu l’opportunité de participer à un événement d’interconnexion, le soir du 2 mai, et le 3 mai ils ont eu une session parallèle de travail avec les ministres responsables pour la compétitivité et la croissance, durant laquelle ils ont débattu les moyens par lesquels l’Europe peut devenir mieux connectée par le biais de l’entrepreneuriat.

La réunion des ministres de l’UE a compris deux sessions thématiques de grande actualité sur l’agenda européen pour les autorités et pour les entreprises. La première est dédiée à la contribution de l’entrepreneuriat, aux PME, aux entreprises de type start-up et scale-up, à la compétitivité de l’UE. La deuxième session a visé l’approche intégrée du marché unique à faveur de l’industrie et pour une meilleure mise en œuvre et application du cadre législatif. Le déjeuner des responsables a été dédié à une feuille de route des industries européennes grosses consommatrices d’énergie.

Dans le cadre de la première session de débats, les ministres COMPET ont demandé un renforcement des efforts et la mise en œuvre rapide des priorités politiques concernant la numérisation de l’industrie, en mettant un fort accent sur le soutien des initiatives comme le Centre d’innovation digitale et d’autres initiatives de la plateforme européenne pour la numérisation de l’industrie qui soutient les PME dans leur transformation numérique. En même temps, ils ont encouragé les entreprises start-up et scale-up, les PME et les entreprises innovantes à contribuer et à bénéficier du développement et de l’utilisation à large échelle de l’intelligence artificielle dans l’économie.

« Les PME représentent la colonne vertébrale de l’économie européenne, avec 24 millions de PME qui emploient plus de 90 millions de personnes. À présent, plus de 85% de nouveaux emplois ont été créés pendant les derniers 5 ans par les PME. Ceux-ci représentent 67% du total de l’emploi dans l’UE dans le secteur des affaires non-financières. La nécessité de croissance de la productivité des entreprises pour la compétitivité de l’industrie européenne et la contribution de l’internationalisation des PME à la croissance économique sont particulièrement importantes. Identifier les meilleures solutions qui puissent contribuer à la croissance et au développement économique est une priorité pour la Présidence roumaine. En plus, je voudrais mettre en évidence l’importance du développement des clusters et l’intégration des PME dans les chaînes de valeur européennes et internationales pour augmenter la compétitivité de l’économie dans l’UE. » , a déclaré le Ministre de l’économie Niculae Bădălău.

Durant la deuxième session, les ministres COMPET ont discuté sur le marché unique, notamment sur les moyens considérés les plus adéquats pour améliorer le respect et la mise en œuvre des règles du marché unique qui soutiennent la compétitivité des entreprises européennes au niveau global. Les responsables présents à Bucarest ont réitéré leur argument selon lequel un marché unique, approfondi et fonctionnel représente la pierre angulaire pour la base industrielle intégrée, durable et compétitive de l’UE et contribue à son succès au niveau mondial. Le marché unique facilite l’intégration et le développement des chaînes de valeur européennes, contribuant à maintenir l’industrie et les services associés dans l’UE. À cet égard, le marché unique est essentiel pour les PME puisqu’il offre des opportunités de développement, d’intégration dans les chaînes de valeur, si nécessaire, et d’expansion.

« Les plus de 25 ans de fonctionnement du marché unique ont prouvé qu’il représente le plus grand avantage de l’Europe, censé générer de la croissance et innovation, attirer des investissements et stimuler la compétitivité des entreprises européennes sur les marchés mondialisés. Les bénéfices sont également clairs pour les citoyens. L’adoption du Règlement sur la surveillance du marché et la conformité des produits est une étape importante pour consolider la protection des consommateurs européens, notamment dans le contexte de nouveaux périls et risques auxquels ils sont exposés, vu l’accès large des produits non conformes sur le marché de l’Union, à cause à la croissance intense des ventes en ligne. Dans ce contexte, je voudrais mettre en évidence l’importance des standards harmonisés et des procédures d’évaluation de conformité pour avoir des produits conformes et certifiés sur le marché interne » , a déclaré le Ministre roumain de l’Économie, Niculae Bădălău.

Durant le débat du déjeuner de travail, les ministres COMPET ont mis en évidence le rôle des industries grosses consommatrices d’énergie pour la compétitivité de l’économie européenne et le fait que ces secteurs représentent des facilitateurs importants pour les technologies propres, jouant ainsi un rôle significatif dans la réduction des émissions des gaz à effet de serre dans l’UE, ainsi qu’au niveau mondial. Les industries grosses consommatrices d’énergie sont influencées de manière signifiante par les politiques climatiques et énergétiques, ce qui met en évidence la forte interdépendance entre la politique industrielle et les politiques climatiques/ énergétiques. Les ministres responsables pour la compétitivité et la croissance ont discuté sur la nécessité que les politiques européennes soient convergentes et assurent la confiance à long terme, permettant ainsi à l’industrie de préparer des investissements significatifs dans les technologies à faible émissions de carbone et que l’innovation et les investissements puissent être réalisées premièrement en Europe.

Avant la clôture de la réunion informelle du Conseil COMPET, le ministre Niculae Bădălău a déclaré : « Je suis confiant que les discussions portées à Bucarest vont contribuer de manière significative à la préparation et l’adoption du prochain agenda stratégique de l’UE. L’entrepreneuriat, le marché unique et la compétitivité de l’industrie européenne représentent les trois piliers essentiels pour le développement de l’économie européenne et pour assurer la prospérité de l’Union et le bien-être de ses citoyens ».

Related posts

Assurer la poursuite des activités Erasmus+ en cas de Brexit sans accord: le Conseil approuve des mesures d’urgence

Alexandru Stefan

La réunion du secrétariat du groupe de travail du réseau EUPAN 5 au niveau des DG

Alexandru Stefan

Actes législatifs adoptés par le Conseil agriculture et pêche

Alexandru Stefan