8.1 C
Bucharest
23 septembre 2019
Actualité Affaires générales

Consultations bilatérales du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, dans la République française

Dans le cadre des consultations bilatérales sur des thèmes européens, le Ministre George Ciamba a eu un entretien bilatéral avec Sabine Thillaye, la Présidente de la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale française. Les échanges ont porté sur des sujets d’impact de l’agenda européen, et surtout sur les évolutions relatives au prochain Cadre financier pluriannuel 2021-2027, le Brexit et les prochaines élections européennes.

Le ministre roumain a souligné l’importance du Cadre financier pluriannuel 2021-2027 pour la Présidence roumaine du Conseil de l’UE, soulignant que, dans la première partie du mandat, les efforts se sont concentrés sur l’avancement des négociations concernant les règlementations sectorielles liées au prochain budget. Il a montré que l’objectif de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE a été d’obtenir le plus grand nombre d’accords politiques partiels avec l’actuel législatif européen. Dans ce contexte, il a mentionné la conclusion des ententes communes avec le Parlement européen sur 10 propositions sectorielles importantes : le Fonds européen de la défense, le programme « Europe numérique 2021- 2027 », le mécanisme « Connecter l’Europe », le programme spatial, le programme « Justice », le programme « Droits et valeurs », le programme LIFE et le programme InvestEU.

Le responsable roumain a également montré que la Présidence roumaine du Conseil de l’UE continuera les négociations relatives aux aspects horizontaux du prochain Cadre financier pluriannuel 2021-2027, dans la perspective des débats au niveau des leaders européens prévus pour le Conseil européen de juin. George Ciamba a remercié l’interlocutrice française pour l’approche constructive de la France dans les négociations concernant le Cadre financier pluriannuel, et pour le soutien accordé pour le maintien des politiques d’investissements du futur budget.

Lors du dialogue, les responsables roumain et français ont partagé les mêmes visions concernant les évolutions post-2020, qui devraient mener à une Union plus intégrée et plus cohérente afin d’éviter les inégalités sociales et économiques entre les États membres. Par conséquent, les deux interlocuteurs ont apprécié qu’il était essentiel de s’assurer d’une répartition adéquate dans le cadre des deux piliers de la Politique agricole commune, tout comme d’une architecture simplifiée, avec plus de transparence, d’accessibilité et d’efficacité pour les bénéficiaires directes de cette politique.

Le dialogue bilatéral sur des thèmes européens a continué à l’occasion de l’entretien, du 30 avril 2019, du Ministre George Ciamba et de la Secrétaire générale des affaires européennes, Sandrine Gaudin.

L’entretien a permis un bref passage en revue des évolutions de l’agenda européen, abordé dans le but de dynamiser les aspects portant sur le Cadre financier pluriannuel. En plus, le ministre roumain a réitéré les positions exprimées sur le sujet lors de l’entretien avec la représentante du Parlement français, mettant en évidence les aspects importants liés aux deux politiques clés de l’Union, c’est-à-dire la politique agricole commune et la politique de cohésion.

Un autre sujet important abordé par l’interlocutrice française a été le processus de Brexit. Le Ministre délégué a apprécié que la meilleure modalité d’avancer dans ce processus reste la ratification de l’accord de retrait, le seul instrument possible pour limiter les conséquences négatives du Brexit et pour garantir la certitude juridique pour les citoyens et les entreprises. Il a souligné que cet accord représente un pas nécessaire dans la construction mutuelle de la confiance entre les deux parties. Il a réitéré que la Présidence roumaine du Conseil de l’UE attribue une réelle importance à une approche coordonnée et cohérente des États membres de l’Union européenne pour répondre d’une voix commune aux évolutions de ce processus.

Les deux responsables ont également parlé de l’avenir de l’Union européenne. Le ministre délégué a montré que cette réflexion aura comme moment marquant le Sommet informel des chefs d’État ou de gouvernement de l’Union européenne, qui se déroulera à Sibiu, le 9 mai. L’événement représente une opportunité de transmission d’un message sur l’importance de l’action au niveau européen, qui s’appuie sur le principe de l’unité et de la cohésion, sur des priorités concrètes et sur la continuation des politiques qui ont engendré des résultats incontestables. Il a aussi cité l’importance et la pertinence de la continuation de la politique d’élargissement de l’Union, vu la capacité de cette politique d’engendrer de la croissance, de la stabilité politique, du développement économique et social et pour l’Union et pour les États membres, et pour les candidats et potentiels candidats.

Le ministre George Ciamba a également visité la Maison-Musée Jean Monnet, l’un des fondateurs de la communauté européenne. Le responsable roumain a laissé un message dans le livre d’or de la Maison-Musée.

Related posts

Élections au PE: L’UE adopte de nouvelles règles pour prévenir une utilisation abusive des données à caractère personnel par les partis politiques européens

Alexandru Stefan

Politique migratoire: le Conseil arrête une position de négociation partielle sur la directive retour

Iulian Anghel

L’UE donne une impulsion à l’économie fondée sur les données – le Conseil a approuvé un accord portant sur la réutilisation plus large des données du secteur public

Alexandru Stefan