13.2 C
Bucharest
21 septembre 2019
Actualité Affaires étrangères

La participation de la secrétaire d’État, Melania-Gabriela Ciot, en tant que représentante spéciale du Gouvernement de la Roumanie pendant la Présidence roumaine du Conseil de l’UE, au débat intitulé « Situation au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe après le passage du cyclone Idai », de la plénière du Parlement européen, à Strasbourg.

La secrétaire d’État, Melania-Gabriela Ciot, a participé mardi, le 16 avril 2019, au débat intitulé « Situation au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe après le passage du cyclone Idai », de la plénière du Parlement européen, à Strasbourg.

Dans son intervention, la secrétaire d’État aux Affaires européennes a mentionné la nécessité de solidarité en cas de désastres naturels et d’actions communes afin d’assurer l’assistance des affectés. Dans son intervention, la responsable roumaine a présenté la situation des trois pays affectés par le cyclone Idai, le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe, les chiffres et les estimations communiqués jusqu’à présent, soulignant l’urgence de l’aide humanitaire.

Dans ce contexte, la secrétaire d’État aux Affaires européennes a souligné la contribution des États membres – plus de 60 millions d’euros, environ 22% du nécessaire étant couverts. Elle a ajouté aussi que l’appui financier considéré comme étant suffisant pour couvrir les dommages et diminuer les conséquences s’élève à 342 millions de dollars.

Dans ce sens, elle a salué l’action rapide de la Commission et des États membres de l’Union européenne pour le soutien des pays affectés. Pour doubler ces efforts, la Présidence roumaine du Conseil de l’UE a activé le dispositif intégré de l’UE pour une réaction au niveau politique dans les situations de crise – IPCR – pour faire le suivi et pour une meilleure communication entre la Commission, les États membres, SEAE et les agences pertinentes de l’UE.

Elle a également mentionné qu’une équipe européenne de protection civile dirigée par un expert roumain a été détachée au Mozambique, à partir du 23 mars 2019, pour couvrir les nécessités et pour assurer la coordination et la distribution de l’appui accordé par les États membres.

En conclusion, la secrétaire d’État a précisé le fait qu’il faut assurer la continuité de l’éducation des enfants affectés par la crise, de même que la protection des femmes et des enfants déplacés à l’intérieur du pays.

Related posts

Conseil européen, 21-22/03/2019, arrivées

Alexandru Stefan

Réunion informelle des chefs d’État ou de gouvernement, Sibiu, 9/5/2019

Iulian Anghel

La participation de la Première-ministre de la Roumanie, Viorica Dăncilă, à la session plénière du Comité économique et social européen (CESE) à Bruxelles

Iulian Anghel