9.5 C
Bucharest
23 octobre 2020
Actualité Emploi et politique sociale

Réunion du Groupe des Coordinateurs EURES à Bucarest

L’Agence Nationale pour l’emploi de la Roumanie (ANOFM), membre d’EURES (le réseau européen des services publics d’emploi et d’autres institutions, géré par la Commission Européenne), coordonnatrice du réseau nationale EURES, a organisé à Bucarest, la Réunion du Groupe des Coordinateurs EURES. L’événement a eu lieu au Palais du Parlement et a été organisé dans le contexte de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

Les travaux de la réunion ont été ouverts par le président de l’Agence Nationale pour l’emploi, le secrétaire d’État Daniela Barbu, la secrétaire générale adjointe du Ministère du travail et de la justice sociale, Daniela Moroșanu, et par Denis Genton, le chef d’unité D1- libre circulation des voyageurs, le Bureau Européen de Coordination de la Direction Générale de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion (DG EMPL) de la Commission Européenne. Les trois fonctionnaires ont souligné l’importance du réseau EURES pour assurer un cadre européen sûr et équitable pour les travailleurs et les employeurs.

« Dans le contexte du marché de travail dynamique au niveau européen, il est nécessaire d’avoir une coopération accrue entre les services publics d’emploi, les partenaires sociaux, les organisations privées, en vue d’assurer la libre circulation de tous les travailleurs par la mobilité volontaire de la main d’œuvre à dans l’UE. Le réseau EURES a ainsi un rôle majeur pour assurer un cadre européen sûr et équitable pour les travailleurs et les employeurs », a déclaré la présidente de l’Agence nationale pour l’emploi, Daniela Barbu.

La secrétaire générale adjointe du Ministre de l’emploi et de la justice sociale, Daniela Moroșanu, a parlé sur l’importance de l’ouverture du marché du travail européen vers tous les travailleurs et le manière dont la Roumanie aborde ce sujet.

« Dans le contexte de la croissance de la mobilité entre les États membres, qui encourage une intégration politique plus étroite dans le cadre de l’Union européenne, la Roumanie manifeste une préoccupation constante pour assurer le cadre stratégique, juridique et institutionnel, en concordance avec les réalités du marché du travail, afin de stimuler la mobilité des travailleurs sur le territoire de l’Union européenne  et de contribuer au progrès social et économique, à un taux d’emploi plus élevé, au développement durable, équitable et à l’équilibre sur le marché du travail » , a déclaré Daniela Moroșanu.

Le Groupe de Coordination EURES représente une plateforme pour l’échange de données et la mise en commun de bonnes pratiques concernant le développement et la diffusion au niveau du réseau EURES des informations destinées aux travailleurs, y compris aux travailleurs frontaliers, et aux employeurs.

Les préoccupations du groupe de coordination visent particulièrement la planification stratégique, le développement, la mise en œuvre, le contrôle et l’évaluation des services et activités mentionnés dans le Règlement (UE) 2016/589 du Parlement européen et du Conseil du 13 avril 2016 relatif à un réseau européen des services de l’emploi (EURES), à l’accès des travailleurs aux services de mobilité et à la poursuite de l’intégration des marchés du travail, et modifiant les règlements (UE) n° 492/2011 et (UE) n° 1296/2013.

L’’extension des éléments du réseau EURES, la situation actuelle de l’ESCO (Classification européenne des aptitudes, compétences, certifications et professions), l’interopérabilité des bases de données, le rôle de l’Autorité européenne du travail ont été donc juste quelques thématiques de discussion sur l’ordre de jour des membres du Groupe de coordination EURES, qui est composé de coordinateurs nationaux EURES représentatifs pour chacun des États membres.

Depuis son lancement en 1994, l’EURES représente un réseau de coopération entre la Commission et les services publics d’emploi, qui a comme objectif d’informer, conseiller et de fournir des services de recrutement/ placement pour les travailleurs et les employeurs, ainsi que pour tous les citoyens de l’Union qui souhaitent bénéficier du principe du droit de libre circulation des travailleurs, par l’intermédiaire de son réseau et des instruments en ligne disponibles sur le « Portail européen sur  la mobilité de l’emploi » (plateforme EURES).

L’agenda de l’événement se trouve sur le portal de la Présidence :  https://www.romania2019.eu

Related posts

Combler l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes : conclusions du Conseil

Alexandru Stefan

La ministre des Fonds Européens, Rovana Plumb, a rencontré à Rome la ministre des Régions du sud de l’Italie, Barbara Lezzi

Iulian Anghel

Le Conseil de l’Union européenne a adopté les directives de négociation pour la conclusion d’accords commerciaux avec les États-Unis

Alexandru Stefan