19.8 C
Bucharest
26 septembre 2020
Actualité Défense

« EUMC Away Days »

Dans le cadre des activités organisées sous l’égide de la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, jeudi, le 11 avril s’est déroulée la réunion de travail du Comité militaire de l’Union européenne – « EUMC Away Days », au Palais du Parlement.

L’activité organisée par le Comité militaire de l’UE et par l’État-major de la défense a réuni des représentants militaires des États membres de l’Union européenne.

Dans l’ouverture de l’activité, le président du Comité militaire de l’Union européenne (CMUE), le général Claudio Grazziano, a été rejoint par le ministre de la défense nationale, Gabriel Leș et par le chef de l’État-major de la défense, le général Nicolae Ciucă.

Le ministre de la défense nationale a souligné, dans son intervention, le fait que « la présidence du Conseil de l’Union européenne représente pour la Roumanie une responsabilité majeure », réaffirmant « l’intérêt de notre pays pour le développement cohérent du rôle de l’UE dans le domaine de la défense, en complémentarité et appui mutuel avec l’OTAN, gardant, en même temps, une forte relation transatlantique, qui reste essentielle pour la sécurité de l’Europe »

La session a été ouverte avec une présentation des priorités des forces armées roumaines dans le XXIème siècle, présentation suivie par une série de sessions qui ont abordé les problèmes des opérations et des missions de l’UE, les défis des relations euro-atlantiques, de même que les perspectives de la coopération de l’UE avec l’OTAN.

Dans le cadre de la déclaration de presse, soutenue à la fin de l’activité, le général Nicolae Ciucă, a souligné l’importance de la mise en œuvre de la Stratégie de sécurité globale de l’UE et des instruments de celle-ci – « Nous sommes pleinement conscients que le profil international de l’UE dépend de façon déterminante du rythme de mise en œuvre de la Stratégie de sécurité globale de l’UE, de même que de l’efficacité des instruments dont elle dispose. Pendant les dernières années, nous avons assisté à une évolution constante et substantielle dans le domaine de la PSDC/CSDP (politique de sécurité et de défense commune/common security and defence policy). Je crois que le renforcement de la PSDC est l’un des vecteurs les plus pertinents pour la mise en œuvre avec succès de la stratégie, surtout du point de vue de la croissance du rôle de l’UE en ce qui concerne la sécurité quotidienne de l’environnement international. La Roumanie a soutenu constamment les initiatives et les processus de la PSDC et s’implique directement dans leur développement, offrant des capacités militaires et civiles ou proposant de nouveaux projets ».

« Dans ce contexte, vu que 22 pays des 29 sont membres de l’OTAN, mais aussi de l’UE, la Roumanie appuie le partenariat OTAN-UE par le renforcement du dialogue et de la coopération entre celles-ci. Ensemble, les deux organisations peuvent mobiliser une large gamme d’instruments pour répondre à toute menace de sécurité de l’environnement international, utilisant en même temps de façon efficace les ressources. Nous croyons dans une relation transatlantique forte et dans une coopération UE-OTAN proche. Nous soutenons la cohérence des instruments et des processus de planification de l’UE et de l’OTAN, comme étant la meilleure voie pour éviter ou au moins réduire les doubles emplois et pour renforcer les relations entre les deux organisations. Nous accordons un intérêt spécial aux domaines comme la défense et la sécurité cybernétique, les menaces hybrides, la lutte contre le terrorisme et la mobilité militaire », a rajouté le chef de l’État-major de la défense.

Le président du Comité militaire de l’Union européenne, le général Claudio Grazziano, a remercié la partie roumaine pour la contribution apportée aux missions et aux opérations militaires conduites par l’UE et a souligné que « les priorités établies par la Présidence roumaine dans le domaine de la politique de défense et de sécurité commune, comme la façon dont on assure leur suivi à des différents niveaux sont, à mon avis, la preuve claire d’une direction excellente et d’une vision claire. Les échanges qu’on a ici, à Bucarest, sur la manière dont on peut continuer les progrès en ce qui concerne les réalisations déjà eues et le fait d’analyser les mesures qu’on doit prendre pour continuer à contribuer à l’ouverture du chemin censé établir dans l’avenir le domaine de la sécurité et de la défense de l’Union européenne, contribueront, sans aucun doute, à notre unité et seront en cohérence avec la devise de la présidence roumaine : « La cohésion, une valeur européenne commune. […] Lors des discussions politiques et stratégiques, nous ne devons pas oublier le travail excellent fait par les hommes et les femmes qui portent l’uniforme pendant nos missions et opérations. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier la Roumanie, l’un des État membres qui s’implique dans toutes les missions et les opérations militaires menées par l’UE, pour ses contributions significatives et hautement qualifiées ».

La réunion s’inscrit dans la série d’activités qui contribuent à la réalisation des priorités assumées par la Roumanie dans son mandat à la présidence du Conseil de l’UE.

Parmi les priorités de notre pays, pendant les six mois de mandat à la présidence du Conseil de l’UE, figurent la politique de sécurité et de défense commune (PSDC), qui poursuivra la consolidation des initiatives de développement des capacités de défense de l’UE, la promotion active de la dimension pratique du partenariat UE-OTAN, la mise en valeur, dans le contexte du dialogue transatlantique, des opportunités de coopération générées par le développement de la PSDC, de même que la croissance du rôle et de la crédibilité de l’UE, en tant qu’acteur régional et global dans des problèmes de sécurité et de défense.

 

 

Related posts

Le ministre délégué aux affaires européennes, George Ciamba, a représenté le Conseil de l’Union européenne lors d’un débat sur les menaces à la sécurité liées à la présence technologique de la Chine, dans le cadre de la session plénière du Parlement européen (12-14 février)

Iulian Anghel

Entretien du Premier ministre roumain Viorica Dăncilă avec le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans

Alexandru Stefan

Fiscalité: le Conseil revoit la liste de l’UE des pays et territoires non coopératifs

Iulian Anghel