15.1 C
Bucharest
30 mars 2020
Actualité Énergie

Le ministère de l’Énergie a accueilli le premier Conseil informel sur l’énergie, organisé dans le cadre de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE

Aujourd’hui, le 2 avril 2019, le ministère de l’énergie a accueilli le premier Conseil informel sur l’énergie, dans le cadre de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE.

L’événement, présidé par le ministre roumain de l’énergie, Anton Anton, a compté sur la présence du commissaire européen chargé de l’action pour le climat et de l’énergie, Miguel Arias Cañete, et des ministres de l’énergie des États membres de l’UE.

La réunion ministérielle a porté sur les priorités du futur système énergétique de l’UE en vue de réaliser la transition énergétique après 2020. Les ministres ont proposé une série de directions concernant les priorités en matière d’infrastructure et des solutions innovantes pour les années à venir, dans le but d’adopter les Conclusions du Conseil sur ce sujet en juin 2019.

« Le besoin d’investissements, le développement d’infrastructures énergétiques, de solutions et de technologies innovantes font partie des critères stratégiques qui sous-tendent le processus de transition énergétique. L’adoption du paquet ‘Une énergie propre pour tous les Européens’ représente une étape importante pour la transition énergétique et pour la décarbonisation du système énergétique. Les infrastructures de stockage de gaz naturel, d’électricité et d’énergie devront être transformées de manière à devenir un instrument intelligent d’approvisionnement pour les consommateurs et un pilier central du développement économique et social. De plus, le couplage des marchés de l’énergie et du gaz, associé à la numérisation du secteur de l’énergie dans son ensemble, peut contribuer de manière significative à la réduction des émissions polluantes, à des coûts relativement bas », a déclaré le ministre de l’Énergie, Anton Anton.

Lors de la réunion ministérielle, les délégations et la Commission européenne ont signé la Déclaration relative à une infrastructure gazière européenne durable et intelligente, qui constitue une base solide pour la stimulation du potentiel du gaz naturel, pour l’utilisation de ressources propres, telles que l’hydrogène, le biométhane et le méthane synthétique et pour la décarbonisation du système de l’énergie. Le document a été cosigné par la plupart des États membres, ainsi que par des représentants du secteur.

La réunion du Conseil de l’énergie a également accueilli la première réunion ministérielle des États membres de l’UE et des États du Partenariat oriental. Le but de cette réunion était d’établir un dialogue régional pour une coopération appropriée, en vue d’assurer l’approvisionnement et la diversification énergétique.

Related posts

La présentation du Ministre de la justice, Tudorel Toader, des priorités de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE dans le domaine de la justice, au sein de la Commission des affaires juridique (JURI) du Parlement européen (le 23 janvier 2019)

Alexandru Stefan

Débats sur la gestion des migrations au niveau national et régional lors de la réunion des représentants des États membres au sein du Processus de Prague

Alexandru Stefan

Réunion des chefs de la politique de défense des États membres de l’UE, à Bucarest

Alexandru Stefan