8.6 C
Bucharest
21 octobre 2021
Actualité Affaires générales

La participation de la secrétaire d’État Melania-Gabriela Ciot au débat organisé par la commission AFCO, en tant que représentante spéciale du gouvernement de la Roumanie pour la relation avec le Parlement européen pendant la Présidence du Conseil de l’Union européenne

La secrétaire d’État aux Affaires européennes, Melania-Gabriela Ciot, a participé aujourd’hui, le 2 avril 2019, à Bruxelles, au débat organisé par la Commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen (AFCO) sur le « Dialogue avec les citoyens » et les « Consultations sur l’avenir de l’Europe ».

En tant que représentante spéciale du gouvernement de la Roumanie pour la relation avec le Parlement européen pendant la Présidence du Conseil de l’Union européenne, la secrétaire d’État a prononcé un discours en ouverture du débat, présentant les principaux résultats des consultations avec les citoyens sur l’avenir de l’Europe. Celles-ci ont eu lieu au cours de la période comprise entre avril et novembre 2018.

La représentante du ministère des affaires étrangères a évoqué l’ampleur des consultations au niveau de chaque État. Celles-ci ont été menées sur un échantillon d’environ 150 000 personnes au niveau de l’Union européenne.

Le secrétaire d’État a réaffirmé l’importance que les États membres et la Présidence roumaine attachent au Conseil de l’UE : « Nous avons soutenu activement l’initiative des consultations avec les citoyens comme un signe de l’importance que nous donnons à leurs opinions, dont on doit tenir compte lorsqu’on envisage l’avenir de l’Europe ».

Elle a souligné que l’un des résultats pertinents des consultations est que l’UE est perçue de manière positive et, malgré les défis, les citoyens reconnaissent la valeur de la qualité de membre de leur pays ».

Parmi les préoccupations des citoyens figuraient les migrations, le marché unique européen en tant qu’élément essentiel pour assurer la croissance économique dans toute l’Europe, le développement de la technologie, le renforcement de la politique environnementale, la lutte contre la pauvreté, l’exclusion sociale, le chômage et la discrimination.

En outre, les conclusions de cette initiative ont souligné que les citoyens perçoivent un manque de convergence entre les niveaux de vie dans les différents États membres et qu’ils attendent leur harmonisation. À cet égard, les citoyens ont souligné la nécessité de meilleurs emplois, de l’égalité entre les sexes, de meilleurs services dans le domaine de la santé et d’une plus grande implication de l’Union européenne dans le domaine de l’éducation.

En ce qui concerne la politique étrangère, les résultats ont montré que les citoyens souhaitent une plus grande unité, « l’Europe étant perçue comme une force positive » et ils ont demandé « des actions visant à renforcer le sentiment de communauté et le développement d’une identité européenne ».

En conclusion, la secrétaire d’État a salué la proposition du CdR et du CESE de mettre en place un mécanisme structuré de consultation permanente avec « les citoyens, les villes, les régions et la société civile », remerciant les institutions participantes, leur implication « étant d’une extrême importance ».

Related posts

La prochaine réunion du Conseil JAI aura lieu à Bucarest, du 6 au 8 février

Alexandru Stefan

Réunion informelle des ministres de la justice des États membres de l’Union européenne

Iulian Anghel

Conférence de presse conjointe de la commissaire européenne en charge des transports, Violeta Bulc, et du ministre roumain des transports, Răzvan Cuc

Alexandru Stefan