10.1 C
Bucharest
14 décembre 2019
Actualité Défense

Séminaire consacré à l’examen du Processus de revue annuelle coordonnée de défense (CARD)

Du 19 au 20 mars 2019, au Palais du Parlement de Bucarest a été organisé le séminaire consacré à la révision de la méthodologie du Processus de revue annuelle coordonnée de défense au niveau de l’Union européenne, “Coordinated annual review on defence” – CARD.

Les travaux, organisés par l’état-major de la Défense et par l’intermédiaire de la Direction de la planification stratégique, ont réuni des experts des États membres de l’UE, des représentants de l’Agence européenne de défense (AED) et de l’ l’État-major de l’UE (EMUE), ainsi que des membres du Comité militairede l’UE (CMUE).

Présent lors de l’ouverture des travaux, le general de division Vasile Toader, chef adjoint chargé des opérations et de la formation du chef d’État-major de la Défense, a souligné l’importance de l’atelier. « Le CARD a le potentiel de fournir une image réelle du développement des capacités de l’UE et de rechercher des solutions innovantes dans le domaine de la coopération multinationale. Ce séminaire est un forum pour des discussions ouvertes, des échanges d’expériences, des conseils pour l’adaptation de la méthodologie CARD, afin que nous puissions conclure le premier cycle complet à l’automne 2019. Le rôle des États membres est essentiel et, étant donné le nombre limité de personnel, il est nécessaire que le processus soit simple et efficace et qu’il évite les doubles emplois avec des actions similaires dirigées par l’OTAN.

« La Présidence roumaine au Conseil de l’UE a poursuivi l’approche positive adoptée par la Présidence autrichienne au Conseil de l’UE et, en collaboration avec l’Agence européenne de défense (AED), a organisé un atelier de travail pour le premier cycle complet de la méthodologie CARD. La cohérence de ces initiatives – la révision des priorités de développement des capacités de l’UE, les projets CARD et PESCO sont la clé pour obtenir une image cohérente des capacités de défense européennes. CARD fournit aux États membres participants des outils pour renforcer la coopération entre les plans de défense nationale, dans une perspective européenne et un engagement systématique dans la défense commune. Le premier cycle de CARD entièrement développé débutera en septembre 2019, selon la méthodologie à définir en juin et visera à finaliser le premier rapport de l’Agence européenne de défense d’ici à l’automne 2020 « , a déclaré le directeur du département Capacités, armement et technologie de la L’Agence européenne de défense, Martin Konertz, dans le discours d’ouverture de l’atelier.

Le séminaire fait partie d’une série d’activités qui contribuent à la réalisation des priorités assumées par la Roumanie pendant son mandat à la Présidence du Conseil de l’UE.

Parmi les sujets d’intérêt que notre pays prend en considération, pendant les six mois de son mandate, figurent la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), qui visera à renforcer les initiatives visant à développer les capacités de défense de l’UE, promouvoir activement la dimension pratique du partenariat entre l’OTAN et l’UE, en capitalisant, dans le cadre du dialogue transatlantique, les opportunités de coopération générées par le développement de la PSDC et d’accroître le rôle et la crédibilité de l’UE en tant qu’acteur régional et mondial en matière de sécurité et de défense.

Related posts

La réunion informelle des ministres de la Santé

Iulian Anghel

Conférence de presse conjointe de la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, et du ministre de la Défense nationale, Gabriel Leş

Adrian Epure

L’UE donne une impulsion à l’économie fondée sur les données – le Conseil a approuvé un accord portant sur la réutilisation plus large des données du secteur public

Alexandru Stefan