10.6 C
Bucharest
2 avril 2020
Actualité Affaires générales

Le Conseil des affaires générales, présidé par le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a adopté aujourd’hui une série de mesures importantes, ayant une incidence directe sur les citoyens dans le contexte actuel européen

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a présidé aujourd’hui, le 19 mars 2019, la réunion du Conseil des affaires générales, organisée à Bruxelles.

Dans le but de continuer les mesures pour garantir des élections libres et correctes promues dès le début de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE, le Conseil a adopté aujourd’hui un projet de règlement qui prévoit de nouvelles normes pour prévenir l’utilisation abusive des données à caractère personnel par les partis politiques européens dans le processus électoral. Les nouvelles normes permettront d’imposer des sanctions financières aux partis et aux fondations qui influencent de façon délibérée ou essaient d’intervenir dans les processus électoraux, violant les normes concernant la protection des données à caractère personnel.

« C’est un pas important pour assurer des élections libres et correctes dans l’Union européenne. C’est un signal très fort pour le scrutin qui approche. Nous avons vu le débat dans le passé sur le cas Cambridge Analytica, avec toutes ses conséquences. Les normes adoptées aujourd’hui empêcheront l’apparition de situations similaires, assurant la protection des citoyens européens », a précisé le ministre George Ciamba.

Dans le cadre de la réunion du Conseil des affaires générales, une série de mesures de contingence ont été adoptées, ayant comme but la réduction des possibles effets négatifs d’un éventuel BREXIT sans accord. Les actes législatifs approuvés préparent l’Union européenne et ses citoyens en cas d’un manque d’accord avec le Royaume Uni. Parmi les 11 documents adoptés on peut citer le projet de règlement concernant la protection des droits de sécurité sociale des citoyens de l’UE du Royaume Uni. Un autre acte législatif adopté assurera la protection des jeunes qui participent au programme Erasmus pour continuer leurs études, même dans un scénario sans accord. D’autres mesures ayant une incidence sur les citoyens ont été prises aussi dans le domaine de la sécurité aérienne, le transport routier et la pêche.

Toujours au début de la réunion, le Conseil a adopté des conclusions censées accroître la résilience des États membres face aux menaces cybernétiques. L’une des dispositions du document prend en compte le développement des programmes d’éducation concernant la sécurité informatique et la sensibilisation des citoyens sur les menaces de l’espace cybernétique.

Un autre document adopté par le Conseil fait référence à la Décision de signer un accord avec le Monténégro portant sur les actions déroulées par l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes dans ce pays. Ce document représente un pas important dans la collaboration entre le Monténégro, un État candidat, et l’Union européenne dans le domaine de la consolidation de la sécurité européenne et de la protection des frontières externes de l’Union.

Related posts

Conférence de la jeunesse de l’UE – Le rôle des jeunes dans l’avenir de l’UE

Iulian Anghel

La réunion informelle des ministres des transports

Iulian Anghel

Conseil « Agriculture et pêche » – conférence de presse

Alexandru Stefan