26.4 C
Bucharest
17 juillet 2019
Actualité Affaires générales Autre Diaspora

La Participation du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, à la réunion informelle des ministres de l’UE chargés des politiques axées sur la diaspora

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a fait aujourd’hui, le 18 mars 2019, le discours d’ouverture de la réunion informelle des ministres de l’UE chargés des politiques axées sur la diaspora, un événement organisé par le Ministère pour les Roumains de l’étranger.

George Ciamba a salué l’organisation de l’événement, notant que la libre circulation des citoyens est un principe fondamental sanctionné par le Traité sur le fonctionnement de l’UE. Le sujet de la réunion est important et actuel pas uniquement d’une perspective européenne, mais aussi mondiale, a précisé le ministre. Dans le contexte de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, le Ministre délégué aux Affaires européennes a parlé du principe de la cohésion et il a mis en évidence le premier pilier du programme de la Présidence, une Europe de la convergence : croissance, cohésion, compétitivité, connectivité.

« La cohésion est le principe clé qui peut rétablir le lien entre l’Union et ses citoyens, bâtissant à nouveau la confiance des derniers dans le projet de l’UE. La promotion des valeurs incluses dans les traités, comme la cohésion, l’égalité, la liberté, la démocratie, la dignité humaine et la solidarité, peuvent contribuer à assurer un soutien réel pour l’avancement de ce projet », a dit George Ciamba.

Le Ministre délégué aux Affaires européennes a transmis que la défense des droits et des intérêts de l’ensemble des citoyens, où qu’ils choisissent de vivre, d’étudier, de travailler, d’innover ou à d’accomplir leur héritage culturel, doit être une priorité pour les gouvernements des États membres.

George Ciamba a rappelé que la Présidence roumaine du Conseil de l’UE a réussi à conclure un accord provisoire avec le Parlement européen sur l’établissement de l’Autorité européenne du travail, une institution qui visera à aider les États membres à mettre en œuvre les actes juridiques de l’UE dans les domaines de la mobilité de la main d’œuvre dans l’Union et de la coordination de la sécurité sociale.

Le responsable roumain a également noté l’importance de la mobilité dans l’éducation, l’éducation étant un domaine clé pour l’avenir de l’Europe, de la perspective individuelle du citoyen qui devrait bénéficier de l’opportunité d’étudier en tout État membre de l’UE.

Related posts

Train de mesures concernant les preuves électroniques: le Conseil arrête sa position sur des règles concernant la désignation de représentants légaux pour la collecte de preuves

Iulian Anghel

Politique des visas: le Conseil confirme l’accord relatif aux modifications à apporter au code des visas

Iulian Anghel

Participation du Premier ministre Viorica Dăncilă à la conférence « L’avenir de la mémoire: Le Musée national d’histoire des Juifs et de l’Holocauste en Roumanie »

Alexandru Stefan