12.9 C
Bucharest
21 septembre 2019
Actualité Affaires étrangères Affaires générales

Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, avec le Négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a eu aujourd’hui, le 14 mars, un entretien avec le Négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier.

Les deux responsables ont analysé le stade actuel du processus du Brexit, 15 jours avant la date estimée de sortie du Royaume Uni de l’Union européenne, suite aux évolutions les plus récentes marquées par le résultat négatif du vote du Parlement britannique sur l’Accord de retrait.

Le Ministre délégué aux Affaires européennes a attiré l’attention du Négociateur en chef de l’Union européenne sur l’importance de garantir les droits des citoyens roumains du Royaume Uni, dans le contexte d’un Brexit sans accord. Le responsable roumain a informé que ceci représente une priorité pour le Gouvernement roumain. Il a mentionné que l’exécutif de Bucarest se préoccupe du respect des droits des citoyens britanniques en Roumanie.

Les deux responsables ont souligné que l’Union européenne a fait tous les efforts possibles pour que l’Accord de retrait soit conclu à temps. Il a également mentionné qu’actuellement il attend des propositions concrètes de la part du Gouvernement et du Parlement du Royaume Uni concernant la modalité qu’ils envisagent pour dépasser l’impasse actuelle. Les deux responsables ont réitéré la position commune de l’UE sur le fait que l’Accord de retrait est le seul accord possible et le meilleur instrument pour limiter l’impact généré par le processus de Brexit.

Le ministre George Ciamba a précisé que le risque d’une sortie désordonnée du Royaume Uni de l’UE, sans accord, le 29 mars 2019, est de plus en plus élevé, même si aucune des parties ne le souhaite.

Dans ce sens, le responsable roumain a montré qu’un avancement accéléré est essentiel pour que l’Union européenne adopte toutes les mesures de contingence, de même que les États membres, afin de s’assurer qu’ils sont préparés pour tout scénario.

Le ministre a précisé que le Conseil européen peut considérer l’option d’une éventuelle prolongation du délai de retrait, sur demande officielle de la part du Gouvernement britannique.

Le responsable roumain a assuré le Négociateur en chef du soutien total de la Roumanie pendant cette étape finale du processus de Brexit, surtout du point de vue de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne. A son tour, Michel Barnier a apprécié la Présidence roumaine du Conseil de l’UE comme étant l’une des meilleures et il a salué les résultats obtenus en un laps de temps restreint.

Related posts

Le stand d’expositions de la Roumanie a été aménagé à Bruxelles

Iulian Anghel

Corps européen de garde-frontières et de garde-côtes: le Conseil arrête sa position de négociation

Iulian Anghel

Présentation des priorités de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne dans la Commission DEVE du Parlement européen (

Alexandru Stefan