21.9 C
Bucharest
4 juin 2020
Actualité Emploi et politique sociale

La Roumanie, invitée à devenir membre de la Coalition internationale pour l’égalité salariale

Le ministre du travail et de la justice sociale, Marius Budăi, et le chef du Département fédéral de l’intérieur (FDI) de la Suisse, Alain Berset, ont eu une réunion bilatérale au siège de l’ONU, en marge de la participation à la 63ème session de la Commission de la condition de la femme de l’ONU, organisée à New York du 11 au 22 mars 2019.

Lundi, dans le cadre des discussions avec le responsable suisse, Marius Budăi a évoqué des thèmes comme la lutte contre les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, un travail décent pour toutes les femmes et pour tous les hommes, y compris pour les jeunes et les personnes handicapées, et un salaire égal pour un travail de valeur égale, d’ici 2030, ceux-ci étant des priorités pour la Roumanie pendant son mandat à la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne.

Selon les propos du ministre du travail, en Roumanie, la moyenne des salaires horaires des femmes est de 5,2% seulement inférieur à celle des hommes et, avec ce pourcentage, ce pays occupe la première place du classement de l’UE-28, où, conformément aux plus récentes données Eurostat, cette moyenne est de 16,2%.

Le responsable roumain a expliqué que l’existence d’un écart entre les revenus salariaux des femmes et ceux des hommes influait sur le renforcement de l’autonomie économique des femmes, mais également sur leurs futures retraites.

« Par conséquent, il est essentiel d’assurer un cadre réglementaire afin que les femmes disposent d’une indépendance économique réelle, qui leur permette de participer pleinement et de manière responsable à la vie sociale et familiale, à la prise de décisions dans toutes les zones et à tous les niveaux », a précisé Marius Budăi.

Alain Berset a adressé au ministre Marius Budăi l’invitation que la Roumanie devienne membre de la Coalition internationale pour l’égalité salariale (Equal Pay International Coalition – EPIC), un organisme lancé en 2017, à New York, lors de la 72ème réunion de l’Assemblée générale de l’ONU.

L’EPIC est pilotée par l’Organisation internationale du travail (OIT), dont le siège est à Genève, en Suisse, ONU Femmes (l’entité des Nations Unies consacrée à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L’objectif de la Coalition est de combler les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes du monde entier. Regroupant un ensemble varié d’acteurs provenant de différents domaines et ayant une expertise diverse, l’EPIC soutient les gouvernements, les employeurs, les travailleurs et leurs organisations afin de progresser de manière concrète et coordonnée dans la poursuite de cet objectif.

A présent, la Coalition compte 18 membres, dont la Suisse, la Jordanie, l’Islande, le Panama, la Corée du Sud, le Canada, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud.

 

Related posts

Bilan de la présidence roumaine au sein du groupe de travail sur l’Agenda 2030 du Conseil de l’Union européenne

Alexandru Stefan

Conclusions du Conseil européen (article 50), 21 mars 2019

Alexandru Stefan

La Présidence roumaine du Conseil de l’UE a assuré la coordination des États membres de l’UE à l’occasion de la 124ème session du Conseil international du Café

Iulian Anghel