11.1 C
Bucharest
25 octobre 2021
Actualité Télécommunications

Dans le domaine numérique, la présidence roumaine obtient un consensus sur les centres de cybersécurité – l’Union Européenne crée un réseau d’expertise en matière de cybersécurité

Ce jour, le 13 mars 2019, le Comité des représentants permanents du Conseil de l’UE (Coreper) a donné mandat à la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne pour entamer des négociations avec le Parlement européen sur la création d’une base de connaissances de haut niveau en matière de cybersécurité, le « Centre européen de compétences industrielles, technologiques et de recherche en matière de cybersécurité », et sur la mise en place d’un Réseau de centres nationaux de coordination.

« Il est dans l’intérêt stratégique de l’Union européenne de faire en sorte que nous disposions des capacités et des moyens nécessaires pour protéger nos réseaux et nos services numériques. La mise en commun et le partage structuré des capacités de recherche, ainsi que le déploiement de solutions innovantes en matière de cybersécurité, donneront une impulsion réelle à la compétitivité du secteur de la cybersécurité de l’UE par rapport aux acteurs mondiaux. Ces structures, le Centre européen de compétences industrielles, technologiques et de recherche en matière de cybersécurité et le Réseau de centres nationaux de coordination, contribueront conjointement à sécuriser le marché unique numérique et à accroître l’autonomie de l’UE en matière de cybersécurité », a déclaré Alexandru Petrescu, ministre roumain des communications et de la société de l’information, président du Conseil TTE.

L’Union européenne fait un nouveau pas dans le développement de ces capacités pour protéger l’Europe contre les menaces cybernétiques qui ne cessent pas de croître, par la création de nouvelles structures qui regroupent l’expertise des Etats membres dans le domaine de la recherche en cybersécurité et par le développement technologique et industriel.

Le Centre de compétences industrielles, technologiques et de recherche en matière de cybersécurité améliorera la coordination de la recherche et de l’innovation en matière de cybersécurité. Il sera également le principal instrument de l’UE pour mettre en commun les investissements dans la recherche, les technologies et le développement industriel en matière de cybersécurité.

Le Réseau des compétences en cybersécurité sera composé de centres nationaux de coordination désignés par les États membres. Les centres nationaux possèderont ou auront accès à l’expertise technologique en matière de cybersécurité, notamment dans des domaines tels que la cryptographie, la détection d’intrusion ou les aspects humains de la sécurité.

Le Centre, en coopération avec le Réseau, agira en tant que mécanisme de mise en œuvre du soutien financier dans le domaine de la cybersécurité du programme « Horizon Europe » et du programme pour une Europe numérique. Ceux-ci contribueront conjointement à accroître la compétitivité du secteur de la cybersécurité de l’UE et à faire de la cybersécurité un avantage concurrentiel pour d’autres secteurs de l’UE.

Le financement de ces centres sera principalement assuré par le programme pour une Europe numérique et par le programme « Horizon Europe », les contributions volontaires des États membres étant possibles.

La proposition vise également la création de la communauté des compétences en matière de cybersécurité, regroupant les principales parties prenantes afin d’améliorer et de diffuser l’expertise en matière de cybersécurité dans toute l’UE. En seront notamment membres des représentants de l’industrie, des organisations de recherche académique et sans but lucratif, des entités publiques qui traitent des questions opérationnelles et techniques, et, le cas échéant, des acteurs d’autres secteurs confrontés à des difficultés en matière de cybersécurité.

Il est entendu que l’Union européenne compte également une Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), qui deviendra l’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité, après l’adoption formelle, ce printemps, du projet d’acte législatif sur la cybersécurité. Il faut donc préciser que les activités du nouveau Centre européen de compétences industrielles, technologiques et de recherche en matière de cybersécurité viendront compléter les fonctions exercées par l’ENISA.

Les négociations entre le Conseil de l’UE et le Parlement européen en vue d’arrêter le texte final débuteront le soir du 13 mars.

Related posts

Les entretiens bilatéraux du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, avec Emilia Kraleva, Vice-ministre des Affaires étrangères de la République de Bulgarie et avec Denitsa Zheleva, Conseillère pour la Politique étrangère du Premier-ministre de la Bulgarie

Alexandru Stefan

L’accord provisoire sur la proposition de modification de la règlementation relative aux dispositions générales de la législation alimentaire

Iulian Anghel

La présentation du processus décisionnel au sein du Conseil de l’Union européenne

Alexandru Stefan