19.8 C
Bucharest
26 septembre 2020
Actualité Affaires étrangères

Les entretiens du ministre George Ciamba avec les directeurs de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) et de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a eu aujourd’hui, le 4 mars 2019, un entretien avec Christian Archambeau, directeur exécutif de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) et avec Francis Gurry, directeur général de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). L’entretien a eu lieu dans le contexte de la visite que les deux responsables feront à Bucarest afin de participer à la Conférence « L’avenir de la propriété industrielle en Europe – ses défis et ses perspectives », organisée par la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

Les débats ont visé des aspects très pertinents dans le domaine de la propriété intellectuelle, de la perspective de l’agenda européen, de même que de la perspective de sa dimension internationale. Le Ministre délégué a souligné, dans le cadre du dialogue avec les deux responsables, l’importance que la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne donne au domaine de la propriété intellectuelle, vu le rôle de plus en plus important joué par ce secteur dans les relations économiques internationales.

Dans ce sens, le responsable roumain a mis en évidence les progrès enregistrés par la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne dans ce domaine, surtout la finalisation des négociations concernant la proposition de directive relative au droit d’auteur sur le marché unique, qui permettra d’assurer un cadre règlementaire au niveau européen, adapté à l’évolution des technologies numériques.

Le ministre George Ciamba a salué la bonne coopération entre les deux institutions – l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) – et leurs équivalents en Roumanie, c’est-à-dire l’Office d’État pour les inventions et les marques (OSIM) et l’Office roumain pour le droit d’auteur (ORDA) et il s’est montré confiant quant à la continuation de cette coopération dans la période suivante.

Related posts

Le Conseil donne son feu vert aux règles sur le filtrage des investissements directs étrangers

Alexandru Stefan

Conseil des affaires étrangères – principaux résultats

Alexandru Stefan

Ștefan-Radu Oprea, sur le commerce agroalimentaire de l’UE : « Nous devons promouvoir non seulement nos produits, mais aussi nos valeurs »

Iulian Anghel