19.8 C
Bucharest
26 septembre 2020
Actualité Affaires étrangères

La conférence « Prévenir les menaces hybrides à travers la résilience durable et la communication stratégique »

Le ministre des affaires étrangères, Teodor Meleşcanu, et le commissaire européen chargé de la sécurité de l’UE, Julian King, ont ouvert la conférence « Prévenir les menaces hybrides à travers la résilience durable et la communication stratégique ». La réunion est organisée à Bucarest, du 28 février au 1er mars, par le Ministère des Affaires Etrangères et l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne, sous la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

Les principaux sujets débattus dans le cadre de la conférence se sont centrés sur les réponses à apporter aux menaces hybrides, l’encouragement de la résilience sociale et les actions visant à renforcer la communication stratégique – des thèmes fondamentaux figurant sur la liste des priorités de l’Union européenne et du mandat de la Roumanie à la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne.

En début de la réunion, le ministre des Affaires étrangères a souligné que les menaces hybrides constituaient un défi à l’encontre des principes fondamentaux du système démocratique, de ses valeurs et des principes qui le définissent.

« Trois ans après le lancement de la stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’UE, à laquelle nous avons contribué très activement, nous pensons qu’il faudrait attacher une importance encore plus grande à l’interdépendance des différentes priorités définies par celle-ci. Les nuances entre les menaces hybrides, cybernétiques, les actions de manipulation et de désinformation sont difficiles à circonscrire et nous ne devrions pas déployer nos efforts pour définir ces limites seulement. Nous devons systématiquement aborder leur interaction, car elle nous donne une image complexe des menaces réelles, et ces actions devraient guider notre réponse le plus rapidement possible », a déclaré Teodor Meleșcanu.

Le ministre Meleșcanu a souligné la nécessité d’une réponse unitaire et coordonnée.

En ce qui concerne la coopération en la matière entre l’UE et l’OTAN, le ministre des affaires étrangères a évoqué la nécessité d’une coopération aussi étroite que possible entre les deux organisations.

Le ministre Teodor Meleșcanu a noté qu’une réponse permettant de contrer les menaces hybrides nécessite les efforts conjoints en matière de résilience et de communication stratégique des États membres, des institutions de l’Union européenne et de la société en général.

Pour ce qui est de la désinformation, le ministre Teodor Meleșcanu a souligné que, pour lutter contre ce phénomène, une action décisive des gouvernements devrait mettre l’accent sur la préservation de la liberté d’expression. Le haut responsable roumain a remarqué la nécessité d’engager les citoyens et les partenaires internationaux dans un dialogue continu et constructif et a souligné l’importance de la communication stratégique et d’une culture médiatique.

À son tour, le commissaire européen chargé de la sécurité de l’UE, Julian King, a évoqué les efforts déployés au sein de l’Union européenne pour lutter contre les menaces hybrides, la désinformation et les cyberattaques. Le haut responsable européen a souligné la nécessité de garantir la sécurité des infrastructures numériques critiques.

A la conférence, ont participé des experts et des hauts fonctionnaires des États membres et des institutions de l’Union européenne.

L’objectif de la réunion est de réunir des professionnels de tout l’espace européen, y compris de Roumanie, et d’encourager la coopération et l’échange d’expériences et de bonnes pratiques dans les domaines concernés.

La présence nombreuse à la conférence témoigne de l’importance des thèmes abordés au niveau européen et représente un pas en avant vers une coopération approfondie en vue d’une réponse commune adéquate aux menaces hybrides.

La conférence « Prévenir les menaces hybrides à travers la résilience durable et la communication stratégique » est une action représentative de la décision de la Roumanie d’assumer un rôle important au niveau européen dans le domaine de la lutte contre la désinformation et les menaces hybrides et elle est également une réussite des efforts déployés par l’État roumain à cet effet pendant la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne.

Related posts

Réunion des chefs de la politique de défense des États membres de l’UE, à Bucarest

Alexandru Stefan

Mise en place du tout premier plan pluriannuel de gestion de la pêche en Méditerranée occidentale

Iulian Anghel

Accord provisoire avec le Parlement européen sur la Directive pour des conditions de travail plus prévisibles et transparentes

Alexandru Stefan