11.7 C
Bucharest
1 juin 2020
Actualité Affaires internes

Officiers de liaison «immigration» : accord provisoire entre la présidence du Conseil européen et le Parlement européen

L’UE renforce la coopération et la coordination entre les officiers de liaison envoyés par des États membres ou par l’UE dans des pays tiers pour s’occuper des questions d’immigration.

Les représentants de la Présidence du Conseil et du Parlement européen sont parvenus aujourd’hui à un accord informel sur un règlement visant à améliorer le fonctionnement du réseau européen d’officiers de liaison «immigration». Le règlement sera transmis aux représentants permanents auprès de l’UE, pour confirmation au nom du Conseil.

La coordination entre les États membres, en coopération avec les pays tiers, est essentielle pour que la réaction de l’UE au problème de la migration soit aussi ferme que possible. Ces nouvelles règles nous permettront d’optimiser les activités de nos officiers de liaison sur place, y compris dans des domaines tels que les retours et la lutte contre l’introduction illégale de migrants.

Carmen Daniela Dan, ministre roumaine de l’Intérieur

L’accord informel contient les dispositions suivantes :

la mise en place d’un comité directeur au niveau de l’UE pour renforcer la gestion du réseau et la coordination des officiers de liaison, tout en maintenant la compétence des autorités d’origine, afin d’assurer l’efficacité et la clarté des lignes de communication

u rôle plus important des officiers de liaison dans la lutte contre l’introduction illégale de migrants

les officiers de liaison rassembleront des informations pour aider les pays tiers à prévenir les flux migratoires clandestins et à soutenir la gestion des frontières extérieures de l’UE

les officiers de liaison aideront également les États membres à faciliter le retour des ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier

des fonds seront disponibles pour soutenir les activités des agents de liaison en matière d’immigration ; ceux-ci seront alloués d’un commun accord avec le comité directeur

Contexte

Les officiers de liaison «immigration» sont envoyés dans des pays tiers par les États membres ou par l’UE pour établir et entretenir des contacts avec les autorités du pays d’accueil sur les questions de migration (prévention et lutte contre la migration illégale, facilitation du retour, gestion de la migration légale). En 2004, l’Union européenne a adopté un règlement établissant un réseau européen d’officiers de liaison «immigration» afin de coordonner les efforts des officiers d’un pays ou une région tierce.

À l’heure actuelle, les États membres envoient près de 500 officiers de liaison «immigration» dans plus de 100 pays, mais des problèmes de coordination subsistent. En outre, le rôle des officiers de liaison dans certaines zones pourrait être élargi dans le cadre de la réponse globale de l’UE au problème de la migration. Dans ce sens, le 17 mai 2018, la Commission européenne a présenté une proposition de règlement visant à renforcer le réseau européen d’officiers de liaison «immigration».

  1. VIDEO Conseil Compétitivité, marché intérieur et industrie : les principaux résultats

 

18 février 2019

 

Marché intérieur et industrie, 18 février

Le Conseil a tenu un débat d’orientation sur l’impact de l’intelligence artificielle sur la compétitivité de l’industrie de l’UE et a adopté des conclusions sur ce sujet. Les ministres ont souligné l’importance cruciale de la stimulation du développement et de l’utilisation de l’intelligence artificielle en Europe.

Le Conseil a également organisé un débat d’orientation sur les questions relatives à l’industrie, mentionnées dans la récente communication de la Commission intitulée «Une planète propre pour tous». Les ministres ont souligné que l’industrie de l’UE continuera à jouer un rôle clé dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à un dosage équilibrée et prévisible de différentes politiques. La transformation attendue de l’industrie européenne offre à la fois des opportunités et des défis, qui doivent être traités à différents niveaux en tenant compte des avis des entreprises, des citoyens et des États membres.

Dans le cadre du bilan traditionnel de la compétitivité, à la suite d’une présentation orale de la Commission, les discussions au sein du Conseil se sont axées sur l’impact des chaînes de valeur sectorielles européennes sur la compétitivité et la croissance. Les ministres ont souligné le rôle de plus en plus important que jouent les services dans les chaînes de valeur mondiales.

 

Au cours de l’après-midi, les ministres ont procédé à un échange de vues sur les moyens d’améliorer la contribution du Conseil «Compétitivité» au processus du semestre européen.

Au sein de la section «Divers», le Conseil a été informé de l’état d’avancement des travaux concernant un certain nombre de dossiers législatifs relevant de son domaine de compétence.

Les conclusions d’aujourd’hui sur l’intelligence artificielle serviront de lignes directrices aux actions futures de l’UE dans ce domaine, de sorte que l’Union européenne devienne l’un des vecteurs de l’intelligence artificielle dans le monde. L’Europe doit répondre aux défis d’un monde en rapide mutation. Nos discussions sur la manière de devenir une économie climatiquement neutre sans perdre les avantages concurrentiels de notre industrie sont essentielles dans cette perspective.

Niculae BĂDĂLĂU, ministre roumain de l’Économie

Recherche, 19 février

Le Conseil examinera les progrès réalisés jusqu’à présent concernant le programme spécifique de mise en œuvre d’Horizon Europe, le prochain programme-cadre de recherche et d’innovation de l’UE.

Related posts

Le commissaire européen Cecilia Malmström et le ministre Ștefan-Radu Oprea participeront à une séance de « Dialogues avec les citoyens », à Bucarest, sur la thématique du commerce international

Alexandru Stefan

Les entretiens du Ministre délégué aux affaires européennes, George Ciamba, avec les hauts représentants des institutions européennes

Alexandru Stefan

La Roumanie prévoit d’aborder l’enjeu des Balkans après les élections

Iulian Anghel