17.5 C
Bucharest
19 septembre 2019
Actualité Affaires étrangères Galerie Vidéo

Conseil des affaires étrangères – principaux résultats

Ukraine

Cinq ans après les événements de la place Maïdan, nous avons consacré un large débat aux efforts consentis pour soutenir le pays. Pour ce qui est du processus de réforme, l’Ukraine est un pays différent de ce qu’il était il y a cinq ans. Il reste beaucoup à faire, en termes de réformes socioéconomiques et de lutte contre la corruption, mais l’Ukraine a clairement parcouru un long chemin, dont ses citoyens ont pu tirer avantage, surtout grâce à l’accord d’association, à la zone de libre-échange approfondi et complet et à l’accord de libéralisation du régime des visas que nous avons mis en place.

Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Le Conseil a consacré une discussion approfondie à l’Ukraine et s’est penché sur le processus de réforme ainsi que sur la situation humanitaire et en matière de sécurité, notamment dans l’est du pays et dans la mer d’Azov. Le Conseil a réaffirmé qu’il soutenait pleinement l’indépendance, l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine et qu’il continuait de condamner l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Russie.

Les ministres des affaires étrangères ont pris acte des progrès notables accomplis par l’Ukraine dans des domaines majeurs au cours des cinq dernières années. Ils ont souligné qu’il fallait maintenir la dynamique de réforme afin de pérenniser les résultats obtenus, en particulier dans la perspective des élections législatives et présidentielle à venir.

Le Conseil a en outre indiqué qu’il importait de veiller à ce que les élections en Ukraine soient menées de façon ordonnée. Il a rappelé qu’il importait de faire en sorte que la mission d’observation électorale de l’OSCE puisse faire son travail et observer les élections en pleine conformité avec sa pratique habituelle.

Les ministres ont consacré un échange de vues à la façon dont l’UE peut apporter son aide, compte tenu de l’évolution de la situation dans la mer d’Azov et dans la région du détroit de Kertch, en particulier en renforçant son soutien dans les zones concernées, y compris dans des domaines tels que les liaisons ferroviaires et routières, la formation et le soutien aux PME. Ils ont de nouveau appelé à la libération immédiate de tous les marins ukrainiens détenus ainsi qu’à la restitution des navires saisis et à la liberté de passage pour tous les navires dans le détroit de Kertch.

Syrie

Le Conseil a examiné la situation en Syrie. Les ministres des affaires étrangères ont réaffirmé que l’UE continuait de soutenir pleinement les efforts déployés par l’envoyé spécial des Nations unies, Geir Pedersen, ainsi que le processus de paix de Genève pour la Syrie mené sous l’égide des Nations unies, qui reste essentiel pour la mise en œuvre de la résolution 2254 du Conseil de sécurité, une transition politique crédible en Syrie étant l’unique solution viable à long terme au conflit. Les ministres ont en outre réaffirmé que l’UE ne sera disposée à contribuer à la reconstruction de la Syrie que lorsqu’une transition politique globale, véritable et inclusive aura réellement été amorcée.

Les ministres se sont penchés sur les préparatifs de la troisième conférence de Bruxelles sur l’aide à apporter pour l’avenir de la Syrie et des pays de la région, qui se tiendra du 12 au 14 mars et qui reste essentielle pour continuer de mobiliser la communauté internationale à l’appui des efforts humanitaires et en matière de résilience en faveur des Syriens et des communautés qui les accueillent. La haute représentante a souligné que la conférence mettrait encore davantage l’accent sur le rôle de la société civile et des femmes, et que les questions que sont l’obligation de rendre des comptes et la lutte contre l’immunité y figureraient en bonne place.

Venezuela

Les ministres des affaires étrangères ont discuté de la situation au Venezuela, à la suite de la première réunion du groupe de contact international, qui s’est tenue à Montevideo le 7 février, et dans la perspective de la mission technique qui sera menée à Caracas sous la direction de l’UE et de l’Uruguay. La mission procédera à l’évaluation du soutien qui peut être apporté pour ouvrir la voie à une issue démocratique et pacifique à la crise et, en particulier, à la tenue d’une élection présidentielle anticipée.

Les ministres des affaires étrangères ont en outre insisté sur le fait que l’aide humanitaire devait être fournie aux personnes en détresse et qu’elle ne pouvait être détournée à des fins politiques non conformes au droit international humanitaire.

L’aide humanitaire ne doit jamais être utilisée à des fins autres qu’en faveur des populations en détresse.

Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Corne de l’Afrique

Le Conseil a débattu de la Corne de l’Afrique. La haute représentante a communiqué des informations sur la visite qu’elle a effectuée dans la région la semaine précédente. Les ministres des affaires étrangères ont salué l’accord de paix historique intervenu entre l’Éthiopie et l’Érythrée. Ils ont discuté de la façon dont l’UE peut soutenir cette occasion sans précédent d’accélérer la réconciliation et l’intégration économiquedans la Corne de l’Afrique. Ils ont réaffirmé que l’UE restait engagée dans la région, qui demeure confrontée à des défis importants, surtout en ce qui concerne la situation en matière de sécurité en Somalie. Ils ont en outre souligné la nécessité de continuer à mettre fortement l’accent sur le respect des droits de l’homme, ainsi que sur la situation des migrants, qui entreprennent de périlleux voyages, parfois à un très jeune âge.

Actualité

Au début de la session du Conseil, les ministres des affaires étrangères se sont félicités de l’entrée en vigueur de l’accord de Prespa, qui permet le changement de dénomination que constitue la Macédoine du Nord. Ils ont brièvement examiné la situation en République démocratique du Congo.

 

Related posts

Brexit: le Conseil adopte une série de mesures d’urgence en vue d’un scénario de sortie sans accord

Alexandru Stefan

Conférence de presse conjointe de la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, et du Ministre des affaires étrangères, Teodor Meleșcanu

Adrian Epure

La cérémonie de début de la Présidence roumaine au Conseil de l’Union Européenne – Bucarest

Alexandru Stefan