27.5 C
Bucharest
10 août 2020
Actualité Affaires étrangères

Réunion des coordinateurs nationaux de la SUERD

Sous le haut patronage de la présidence roumaine de la Stratégie de l’Union européenne pour la région du Danube, le ministère des Affaires étrangères a organisé les 14 et 15 février 2019, à Bucarest, la réunion des coordinateurs nationaux de la SUERD, avec l’appui technique du Secrétariat régional de la SUERD. Le but de la réunion est d’approuver la feuille de route et le calendrier pour la révision du Plan d’action stratégique.

A cette réunion ont participé des coordinateurs nationaux et des représentants des États membres de la Stratégie pour le Danube : Autriche, Bulgarie, Croatie, Allemagne, Slovaquie, Slovénie, Hongrie, République de Moldavie, Roumanie et Ukraine, ainsi que des représentants du Département pour la politique régionale et urbaine (DG Regio) de la Commission européenne et du Programme transnational Danube.

La secrétaire d’État aux Affaires européennes, Melania-Gabriela Ciot, a ouvert les travaux de la réunion en présentant les thèmes et les priorités de la présidence roumaine à la SUERD : «L’objectif politique principal de la Présidence roumaine de la SUERD est de relancer la Stratégie suite à la révision de son Plan d’action de 2010. Le processus d’examen en cours est inclusif, transparent, ouvert et donc fructueux».

Informations complémentaires

La stratégie de l’Union européenne pour la région du Danube (SUERD) est l’une des quatre stratégies macrorégionales de l’UE, lancée et promue avec succès par la Roumanie et l’Autriche et approuvée par le Conseil européen en 2011. La SUERD est une plate-forme de coopération des États du bassin du Danube, destinée au développement économique et social de la macrorégion du Danube et un cadre d’articulation entre les objectifs prioritaires de développement national et ceux de la stratégie «Europe 2020» pour une croissance intelligente, durable et inclusive, assumée par les États membres de l’Union européenne.

Quatorze États participent à la stratégie de l’Union européenne pour la région du Danube : neuf États membres de l’UE (Autriche, Roumanie, Bulgarie, République tchèque, Croatie, Allemagne – en tant qu’État fédéral et par les lands Bade-Württemberg et Bavière, Slovaquie, Slovénie et Hongrie) et cinq pays tiers (Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, République de Moldavie et Ukraine). La stratégie a quatre objectifs principaux, à savoir : interconnecter la région du Danube, protéger l’environnement, accroître la prospérité et renforcer la région, en s’articulant autour de 11 domaines prioritaires.

La Roumanie coordonne trois domaines prioritaires: la navigation fluviale (par le biais du ministère des transports, en collaboration avec l’Autriche), la promotion de la culture, du tourisme et les contacts directs entre les personnes (par le biais du ministère du développement régional et de l’administration publique, du ministère de la culture et de l’identité nationale, du ministère du Tourisme, du ministère pour les roumains de l’étranger et le département des relations interethniques, avec la Bulgarie) et la gestion des risques pour l’environnement (par l’intermédiaire du ministère de l’eau et des forêts, en collaboration avec la Hongrie).

Related posts

Mieux protéger les lanceurs d’alerte: le Conseil confirme l’accord avec le Parlement

Alexandru Stefan

La Roumanie, félicitée à Bruxelles pour les résultats obtenus pendant la première partie du mandat de la Présidence du Conseil de l’UE

Iulian Anghel

Modernisation de l’OMC et les relations commerciales UE – SUA, à l’agenda de la réunion informelle du Conseil des affaires étrangères – commerce de Bucarest

Iulian Anghel