11.7 C
Bucharest
23 septembre 2019
Actualité Affaires étrangères Affaires générales

La participation du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, en tant que représentant de la Présidence du Conseil de l’UE, lors de la deuxième journée de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a participé aujourd’hui, le 13 février 2019, à la deuxième journée des travaux de la session plénière du Parlement Européen à Strasbourg, pendant laquelle il a soutenu une série d’interventions, en tant que représentant de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE.

Le responsable roumain a présenté la position du Conseil de l’UE dans le débat portant sur « une fiscalité équitable pour une société juste ». Dans ce contexte, George Ciamba a souligné la nécessité d’un débat honnête concernant les questions fiscales. Il a souligné le besoin de lutter contre l’évasion fiscale et d’assurer des systèmes fiscaux équitables dans les États membres. Il a également souligné l’importance de la dimension sociale de la politique fiscale. Le Ministre délégué s’est déclaré convaincu que le Parlement européen continuera à avoir une contribution solide dans ce domaine. « Quelques-uns affirment que l’UE pourrait faire plus dans le domaine de la fiscalité, mais je voudrais vous rappeler les progrès enregistrés ces dernières années dans ce domaine et je vous assure que la Présidence roumaine continuera à travailler là-dessus », a signalé le Ministre délégué aux Affaires européennes dans son intervention.

C’est toujours aujourd’hui que le Ministre délégué a eu une intervention au nom de la Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, la vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, dans le cadre d’un débat concernant l’avenir du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Il a souligné le soutien de l’UE et des États membres pour le Traité, qui reste un repère fondamental en ce qui concerne le régime de non-prolifération des armes nucléaires et du désarmement. Il a souligné la contribution importante du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire à la paix internationale, à la sécurité et à la stabilité dans les trente dernières années. Il a également exprimé l’espoir que celui-ci peut encore être sauvé et il a adressé à toutes les parties concernées un appel à entamer un dialogue, le contrôle des armes étant crucial pour la sécurité collective. Répondant aux questions des membres du Parlement européen, le Ministre délégué a mis en avant les actions de l’UE censées appuyer et mettre en œuvre le Traité FNI, y compris la déclaration de l’UE du 18 octobre 2018, dans le cadre du premier comité de l’Assemblée générale de l’ONU, par laquelle on a sollicité à la Fédération Russe de prendre des mesures en ce qui concerne le respect du Traité FNI de façon solide et transparente. Il a également souligné la composante défensive du système antimissile de la Roumanie et de la Pologne et la transparence totale dans l’installation de ses éléments constitutifs. Il a exprimé sa préoccupation face à la menace accrue et à l’accumulation d’armes à la frontière externe de l’Union.

En même temps, le ministre George Ciamba a signé, en tant que représentant du Conseil de l’UE, une série d’actes législatifs.

Le responsable roumain a participé, également, en tant que représentant de la Présidence du Conseil de l’UE, à deux réunions politiques concernant les deux dossiers institutionnels non législatifs, en marge desquels les discussions se poursuivront. En ce qui concerne l’Accord interinstitutionnel sur le registre commun de transparence, les trois institutions se sont mises d’accord pour agréer une déclaration publique par laquelle on exprime l’engagement ferme visant à continuer les négociations pour l’obtention d’un accord.

Related posts

Finance durable: la présidence et le Parlement parviennent à un accord politique sur des règles de transparence

Iulian Anghel

Sécurité et connectivité du transport ferroviaire avec le RU en cas de Brexit sans accord – le Conseil arrête sa position

Alexandru Stefan

Réunion informelle des ministres de la recherche et de l’innovation des États membres de l’Union européenne, à Bucarest

Iulian Anghel