25 C
Bucharest
18 juillet 2019
Actualité Défense

Communiqué de presse sur la réunion informelle des ministres de la Défense de l’UE, Bucarest, 30 – 31 janvier 2019

Photo: Radu Tuță / AGERPRES</p

Dans le cadre de la prise par la Roumanie de la Présidence du Conseil de l’Union européenne, du 30 au 31 janvier 2019, a eu lieu à Bucarest, la réunion informelle des ministres de la Défense des États membres de l’UE.

Sous la présidence de Mme Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, les travaux ont été l’occasion d’une réflexion commune et d’un échange de vues sur la consolidation du projet européen du point de vue de la dimension de sécurité et de défense.

Les débats de la première séance de travail, qui ont eu lieu avec la participation du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et du secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, ont été consacrés à la mise en œuvre de l’Agenda” Les femmes, la paix et la sécurité”, notamment du point de vue des engagements et actions futurs devant conduire à la réalisation de l’égalité des sexes dans les domaines de la sécurité et de la défense.

Dans ce contexte, le cadre plus large de la coopération entre les trois organisations en matière de gestion de crise internationale a été abordé. Dans son discours, le ministre de la Défense nationale a souligné l’importance majeure que la Présidence roumaine du Conseil attache au renforcement de la coopération UE-OTAN, aux relations transatlantiques et au partenariat stratégique UE-ONU. Le responsable roumain a monté l’importance de l’égalité des sexes et de la mise en œuvre des meilleures mesures dans ce domaine et a exprimé le soutien de la Roumanie aux efforts déployés par l’UE pour mettre en œuvre le Programme « Les femmes, la paix et la sécurité« . À cet égard, il a précisé que l’égalité des sexes devait rester un objectif essentiel à intégrer dans les mécanismes de prévention des conflits et de consolidation de la paix.

Au cours de la session sur l’avenir de la Défense européenne, les ministres de la Défense ont eu un débat approfondi sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de la stratégie globale de l’UE en matière de politique étrangère et de sécurité, axée sur les questions liées à la cohérence des initiatives de défense (la Coopération structurée permanente – PESCO; le Processus de revue annuelle coordonnée de défense – CARD; le Fonds européen de la défense – FED).

Les ministres de la Défense ont également abordé un certain nombre de questions concernant le développement des capacités militaires, en matière d’innovation et de recherche-développement, ainsi que du progrès technologique. On a mis en évidence la forte dynamique de la composante tehnologique sur le domaine civil ayant un impact significatif sur le domaine militaire. Le ministre de la Défense nationale, M. Gabriel – Beniamin Leş, a souligné le bon moment de renforcer les efforts de l’UE en matière de sécurité et de défense, relevant que les progrès réalisés ouvraient la voie à une phase de consolidation axée sur une mise en œuvre efficace, la corrélation et l’interconnexion, ce qui appelle également à une plus grande cohérence de ces initiatives.

Le responsable roumain a également exprimé son soutien au maintien de la direction d’action actuelle axée sur le développement du profil d’acteur global de l’UE, à partir de la reconnaissance du rôle central de l’OTAN pour assurer la sécurité et la défense au niveau européen. Dans ce contexte, le ministre roumain de la Défense a souligné que les relations transatlantiques demeuraient essentielles, qu’une Europe plus forte sur le plan de la défense n’était pas viable en l’absence d’un lien étroit avec les partenaires transatlantiques. En ce qui concerne la mobilité militaire, il a souligné que la Roumanie accorderait une attention particulière au plan d’action en s’appuyant sur une approche coordonnée et pragmatique à travers l’Union. Dans ce contexte, il a noté que les infrastructures de transport ainsi que les aspects normatifs et procéduraux devenaient essentiels.
Dans le même temps, M. Leş a souligné l’impact du rythme soutenu de l’innovation civile sur le domaine militaire et a souligné la valeur ajoutée que les nouvelles technologies peuvent apporter dans des domaines pertinents pour assurer la supériorité militaire.

Related posts

Politique migratoire: le Conseil arrête une position de négociation partielle sur la directive retour

Iulian Anghel

Fonds européen d’ajustement à la mondialisation: le Conseil arrête sa position

Alexandru Stefan

Entretien du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, avec le Ministre en exercice pour l’Europe et des Affaires étrangères de la République d’Albanie, Gent Cakaj

Alexandru Stefan