1.5 C
Bucharest
16 février 2019
Actualité Agriculture et pêche

Conseil « Agriculture et pêche » – principaux résultats

La présidence a présenté ses priorités et son programme, dont l’objectif premier sera d’assurer la cohésion en tant que valeur européenne commune.

Dans le domaine de l’agriculture, les principales priorités de la présidence roumaine consisteront à négocier le paquet législatif lié à la réforme de la politique agricole commune (PAC) dans le contexte du nouveau cadre financier pluriannuel 2021-2027. Parmi les autres priorités figureront la bioéconomie, l’innovation et la recherche agricole, les protéines végétales et la santé végétale et animale.

En ce qui concerne la pêche, la présidence poursuivra les travaux sur les plans de gestion pluriannuels et le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), ainsi que sur la dimension extérieure de la politique commune de la pêche.

Paquet « réforme de la PAC post-2020 »

La politique agricole commune contribue largement à augmenter la cohésion des zones rurales et à préserver la vitalité et la compétitivité de l’agriculture européenne. C’est la raison pour laquelle il importe tellement de disposer d’une PAC moderne qui fonctionne bien. Nous mettrons tout en œuvre pour parvenir à ce résultat.

Petre Daea, ministre roumain de l’agriculture et du développement rural et président du Conseil

Le Conseil a procédé à un échange de vues sur le nouveau modèle de mise en œuvre proposé dans le cadre du paquet « réforme de la PAC post-2020 » en mettant plus particulièrement l’accent sur des éléments tels que le délai annuel, une approche progressive des objectifs et d’éventuels écarts. Les ministres ont également débattu de la réserve agricole et de la discipline financière.

En ce qui concerne l’organisation commune des marchés, le Conseil a examiné les dispositions relatives au vin et notamment l’ouverture possible du marché à de nouvelles variétés à raisin de cuve. Enfin, la Commission a communiqué aux ministres des informations sur l’architecture écologique.

Dans ce contexte, le Conseil a également pu être informé de la volonté exprimée par un groupe de délégations de disposer d’un financement approprié pour le développement rural au titre du prochain cadre financier pluriannuel.

Plan de l’UE en faveur des protéines végétales

Nous sommes persuadés que des mesures concrètes doivent être prises et des investissements consentis pour soutenir la croissance d’un secteur qui joue un rôle essentiel aussi bien pour l’alimentation humaine que pour l’alimentation animale.

Petre Daea, ministre roumain de l’agriculture et du développement rural et président du Conseil

Le Conseil a pris connaissance du rapport de la Commission sur le développement des protéines végétales dans l’Union européenne et a réfléchi au moyen d’intensifier leur production d’une manière qui soit rationnelle sur le plan économique et environnemental. Il a notamment insisté sur les outils pratiques et les possibilités à envisager, ainsi que sur le rôle du soutien couplé facultatif.

Autres points à l’ordre du jour
Les ministres ont également reçu des informations sur les points suivants:

  • les résultats de la conférence sur le thème: « Éradication de la peste porcine africaine dans l’UE et gestion à long terme de la population de sangliers »
  • la création d’un centre international pour la recherche de solutions à la résistance aux antimicrobiens
  • la question du double niveau de qualité des denrées alimentaires

Related posts

La ministre Rovana Plumb à Madrid: La Présidence Roumaine de l’Union européenne repose sur la fluidisation du processus de programmation des fonds européens et davantage sur plus de flexibilité

Alexandru Stefan

Présentation du programme de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE au sein de la Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie

Alexandru Stefan

Le Conseil fixe ses priorités pour le budget 2020 de l’UE

Alexandru Stefan