13.2 C
Bucharest
21 septembre 2019
Actualité Affaires internes

La ministre Carmen Dan a présenté les priorités de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE dans le domaine des affaires intérieures, devant les membres de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen

La ministre des affaires intérieures, Carmen Dan, a présenté aujourd’hui, le 23 janvier 2019, dans la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen les priorités de la Roumanie dans les domaines qu’elle coordonne pendant l’exercice de la présidence du Conseil de l’Union européenne.

« L’Union se confronte à présent avec des différents défis externes et internes, comme le processus de retrait du Royaume Uni de l’Union, la migration et la sécurité dans son voisinage immédiat et au-delà du continent européen. C’est pourquoi la voie que nous proposons et que nous voulons suivre de façon conséquente est une voie marquée par plus d’unité et de cohésion. Les citoyens européens doivent rester au centre du projet européen ! C’est seulement ainsi que nous réussirons à faire de sorte que les valeurs de notre famille européenne soient maintenues et promues », a souligné Carmen Dan dans l’ouverture des discussions dans le domaine des affaires intérieures.

Carmen Dan a parlé aussi sur l’objectif de la Présidence roumaine de renforcer la coopération avec les autorités pour lutter contre la menace terroriste et la radicalisation en ligne de même que hors ligne. Dans ce contexte, la ministre a déclaré que dans le domaine de la lutte contre la radicalisation nous devons identifier des solutions pour prévenir et gérer de façon adéquate les causes, non seulement les effets.

La responsable roumaine a présenté aussi deux initiatives de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE dans le domaine des affaires intérieures. La première concerne le développement de l’activité policière basée sur la technologie, la mobilité et l’analyse de l’information, et la deuxième poursuit le renforcement de la coopération policière et l’adaptation de celle-ci aux particularités multiculturelles des communautés formées au niveau des États membres par les ressortissants d’autres pays.

En ce qui concerne la gestion des frontières extérieures et le fonctionnement de l’espace Schengen, la Présidence roumaine fera des efforts pour trouver des solutions censées contribuer à l’avancement des négociations relatives à la consolidation du mandat de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex).

Dans le domaine de la migration, la Présidence roumaine continuera les discussions pour identifier des solutions concernant le Système européen d’asile et la politique en matière de retour des immigrés illégaux. Des efforts seront également déployés pour obtenir un accord politique en ce qui concerne les officiers de liaison en matière d’immigration pour que l’étape du trilogue puisse commencer.

En ce qui concerne la politique relative aux visas, la Présidence roumaine continuera le travail afin de mener à bonne fin les négociations sur le code des visas de l’Union et pour faire avancer les discussions relatives au règlement qui vise l’actualisation du système d’information sur les visas. En outre, il sera encouragé au sein du Conseil de l’UE les discussions portant sur les possibles mesures qui visent l’assurance d’une formation uniforme du personnel compétent en ce qui concerne la politique commune de l’UE dans le domaine des visas.

L’interopérabilité et la mise en œuvre des systèmes informatiques développés au niveau de l’UE sont deux autres sujets importants sur l’agenda de ce semestre.

Dans le domaine de la protection civile, la Présidence roumaine appuiera la conclusion des travaux sur le mécanisme de protection civile de l’Union, mettant l’accent sur la préparation nécessaire de l’UE et des États membres, collectivement, pour pouvoir répondre à des situations d’urgence complexes, avec une probabilité réduite de se produire, mais qui peuvent avoir un impact majeur sur nos sociétés de plus en plus connectées.

Dans le contexte de la préparation de la réunion avec les membres de la Commission LIBE, cette dernière semaine la ministre Carmen Dan a eu une série d’entretiens avec Claude Moraes, le président de la Commission LIBE, Cecilia Wikstrom, la présidente de la Conférence des présidents de commission et rapporteur du Parlement européen pour la réforme du Règlement Dublin, et avec Birgit Sippel, membre du Parlement européen et rapporteur pour le paquet législatif sur les preuves électroniques.

Related posts

Présentation du Programme de travail de la Présidence de la Roumanie au Conseil de l’Union européenne devant le Parlement roumain

Alexandru Stefan

Conseil des affaires étrangères – principaux résultats

Alexandru Stefan

Fonds européen d’ajustement à la mondialisation: le Conseil arrête sa position

Alexandru Stefan