13.3 C
Bucharest
14 novembre 2019
Actualité Affaires étrangères

La participation du ministre des affaires étrangères, Teodor Meleșcanu, à la réunion du Conseil des affaires étrangères

Lundi, le 21 janvier 2019, le ministre Teodor Meleșcanu a participé à la réunion du Conseil des affaires étrangères à Bruxelles. Lors de la réunion présidée par Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/HR, ont été abordés des sujets d’actualité qui se trouvent sur l’agenda européen, tels que la lutte contre la désinformation, la coopération entre l’UE et la Ligue des États arabes et entre l’UE et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est.

Pendant la réunion, le ministre roumain des affaires étrangères a présenté à ses homologues les principaux sujets qui seront traités par la Présidence roumaine du Conseil de l’UE, y compris dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité, où la présidence œuvre à l’appui de la Haute Représentante.

Les échanges sur la lutte contre la désinformation ont porté sur la mise en œuvre de la dimension extérieure du plan d’action de l’UE contre la désinformation, sur la base des Conclusions du Conseil européen de décembre 2018.

Le responsable roumain a réitéré son soutien ferme pour un accord en ce qui concerne des mesures concrètes pour la mise en œuvre du plan et pour l’assurance d’un partage le plus efficace possible des responsabilités au niveau des structures concernées, y compris pour la promotion des messages et des politiques de l’UE dans les pays voisins. Il a appuyé l’intensification des efforts de communication stratégique, notamment par le renforcement des équipes de communication stratégique et par la mise en place des mécanismes d’alerte précoce. Il a également souligné que le partenariat avec l’OTAN en ce qui concerne la communication stratégique doit être maintenu et renforcé. Le ministre Teodor Meleșcanu a plaidé pour l’organisation de campagnes de l’UE de sensibilisation s’adressant aux citoyens européens, concernant la sélection des sources correctes d’information. Il a également soutenu la nécessité de mettre en garde les médias et l’opinion publique contre les effets négatifs de la désinformation dans les États membres de l’UE et dans les pays voisins.

Le ministre roumain des affaires étrangères a réitéré l’intérêt de la Roumanie à s’attaquer, de façon intégrée, au triangle résilience – menaces hybrides – communication stratégique, en assurant des connexions transversales entre les différents domaines de la stratégie globale de l’UE. Dans ce contexte, il a indiqué que la Présidence roumaine du Conseil de l’UE organisera à Bucarest la conférence « Facing Hybrid Threats through Consolidated Resilience and Enhanced StratCom », du 28 février au 1er mars 2019.

Dans le cadre des échanges sur la coopération entre l’UE et la Ligue des États arabes/LEA, le ministre roumain des affaires étrangères a exprimé son soutien pour l’organisation du Sommet UE-LEA, prévu pour le 24 et le 25 février 2019 en Égypte, ainsi que pour la réunion ministérielle préalable, qui aura lieu le 4 février 2019 à Bruxelles.

Le ministre roumain a réaffirmé en même temps la disponibilité de la Roumanie à continuer à œuvrer pour le renforcement des relations entre l’UE et la LEA, en particulier pendant la Présidence du Conseil de l’UE, étant donné que notre pays a toujours soutenu la recherche de solutions aux conflits dans la région et l’intensification des efforts pour promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

Teodor Meleșcanu a insisté sur l’existence d’un potentiel considérable de développement de la coopération entre l’UE et les États membres de la LEA dans de nombreux domaines. Pour cela, il est nécessaire de maintenir un dialogue constant et régulier à tous les niveaux.

La réunion du CAE a également donné l’occasion d’une discussion préparatoire pour la prochaine réunion ministérielle de l’UE avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est/ ANASE, organisée le même jour.

Le ministre Teodor Meleșcanu a exprimé son soutien ferme pour le développement des relations entre l’Union européenne et l’ANASE dans tous les domaines d’intérêt commun, ainsi que pour la mise en place d’un partenariat stratégique solide, qui constitue un outil puissant pour répondre efficacement aux défis mondiaux. Il a également souligné la nécessité pour l’UE de poursuivre ses démarches de participation aux forums sur des thèmes de sécurité, organisés par l’ANASE, reflétant ainsi le niveau d’engagement européen et le rôle d’acteur mondial de l’UE. Il a plaidé pour que l’UE ait une approche unitaire du problème de la connectivité dans les discussions avec les pays de l’ANASE, conformément à la stratégie de l’UE pour la connectivité entre l’Europe et l’Asie, dans le but de promouvoir des projets durables du point de vue de l’environnement, économique, social et fiscal.

Les échanges du CAE ont mis en évidence que l’ANASE représente un facteur-clé pour la stabilité, dans un contexte régional complexe, soulignant l’importance de l’organisation pour la sécurité et la prospérité dans la région Asie-Pacifique.

Le Conseil a adopté des Conclusions concernant l’UE-ANASE, respectivement concernant le Nicaragua.

Related posts

Fiscalité: le Conseil revoit la liste de l’UE des pays et territoires non coopératifs

Iulian Anghel

Le Ministre délégué pour les affaires européennes, George Ciamba, a présidé la première réunion du Conseil des Affaires Générales

Iulian Anghel

Le Conseil des affaires générales, présidé par le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a adopté aujourd’hui une série de mesures importantes, ayant une incidence directe sur les citoyens dans le contexte actuel européen

Iulian Anghel