15.5 C
Bucharest
19 octobre 2021
Actualité Éducation

Priorités du ministère de l’Éducation nationale pendant la présidence roumaine au Conseil de l’Union européenne

La ministre de l’Education nationale, Ecaterina Andronescu, a participé, avec les autres membres du pouvoir exécutif, au programme organisé lors de la visite en Roumanie du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et du collège des commissaires, qui s’est déroulée du 10 au 11 janvier 2019, à Bucarest, à l’occasion du lancement officiel de la présidence roumaine au Conseil de l’Union européenne.

La ministre Ecaterina Andronescu a mentionné à cette occasion au sein du Cluster – Marché intérieur – croissance, compétitivité, innovation et numérique, les priorités en matière d’éducation et de formation professionnelle au cours des six mois de la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

Elles couvrent trois dimensions principales : la mobilité, l’inclusion et l’excellence.

Ainsi, lors de son mandat, la Roumanie prendra des mesures pour obtenir l’accord sur la recommandation du Conseil relative au système de qualité pour l’éducation et la prise en charge de la petite enfance. Les services d’éducation et de prise en charge des préscolaires contribuent au renforcement de l’inclusion et de la cohésion ainsi qu’à la consolidation de la dimension européenne, notamment en intégrant les familles et les enfants de pays tiers.

Une autre priorité consiste à obtenir le consensus des ministres de l’éducation sur la recommandation du Conseil – Une approche globale de l’enseignement et de l’apprentissage des langues. L’apprentissage des langues stimule la mobilité des élèves et des étudiants, favorise la création d’un environnement culturel inclusif et peut être stimulé par l’utilisation d’outils numériques.

Le programme Erasmus + est un dossier d’une importance capitale pour le mandat de la Roumanie à la présidence de l’UE. Nous estimons être prêts à entamer un dialogue interinstitutionnel (trilogue) avec le Parlement européen et la Commission européenne afin de progresser vers l’adoption du règlement du futur programme Erasmus +, en vue de créer un Espace européen de l’éducation.

L’excellence dans l’éducation et la formation est un élément clé pour la poursuite des travaux sur le développement des réseaux d’universités européennes et des centres d’excellence en matière d’EFTP.

La coopération entre l’Europe et l’Asie et l’internationalisation de l’enseignement seront également encouragées par l’organisation à Bucarest de la réunion des ministres de l’éducation impliqués dans la coopération ASEM (Bucarest, du 15 au 16 mai), de la Conférence des recteurs et du Forum des étudiants ASEF (11-14 mai) et de la réunion des hauts fonctionnaires de l’ASEM (14 mai). Les thèmes principaux seront la mobilité et la contribution des universités au développement durable.

Les priorités du MEN en matière d’éducation et formation professionnelle reposent sur les résultats du Sommet social de Göteborg de novembre 2017, sur les conclusions du Conseil européen de décembre 2017, sur les initiatives de la Commission européenne et les résultats du trio présidentiel Estonie-Bulgarie-Autriche au Conseil de l’UE (1 juillet 2017-31 décembre 2018). Notez que ces priorités font partie du programme du Conseil sur 18 mois, établi par les présidences roumaine, finlandaise et croate.

Related posts

L’exercice militaire européen Spartan 2019

Alexandru Stefan

Conseil des affaires générales – priorités de la présidence roumaine

Iulian Anghel

Droits de l’homme: Le Conseil approuve les orientations de l’UE dans le domaine des droits de l’homme relatives à la non-discrimination dans l’action extérieure

Alexandru Stefan