9.8 C
Bucharest
19 mars 2019
Actualité

Discours du Premier ministre Viorica Dăncilă lors de la cérémonie officielle de lancement de la Présidence de la Roumanie du Conseil de l’Union européenne

Photo: Agerpres

Monsieur le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker,
Monsieur le président du Conseil européen, Donald Tusk,
Monsieur le président du Parlement européen, Antonio Tajani,
Monsieur le président de la Roumanie, Klaus Iohannis,
Monsieur le président du Sénat, Călin Popescu-Tăriceanu,
Monsieur le vice-président de la Chambre des députés, Florin Iordache,

Chers invités,
Mesdames et Messieurs,

J’ai le grand honneur et la joie de souhaiter aujourd’hui à nos invités la bienvenue à Bucarest! Je vous remercie de votre présence à cet événement, par lequel nous marquons un moment important pour la Roumanie: le lancement de la Présidence du Conseil de l’Union européenne.

Pour moi, c’est un moment d’émotion car aujourd’hui, dans cette situation tout à fait particulière pour mon pays, j’ai l’honneur de prendre la parole au nom de mes concitoyens. J’ai l’honneur de parler au nom de la Roumanie, qui, pendant six mois, se trouvera dignement à la table des décisions importantes prises par l’Union européenne.

Aujourd’hui, les Roumains jouissent de la Présidence du Conseil de l’Union européenne, ils occupent la place méritée en Europe, l’endroit où ils bénéficient du même respect, des mêmes droits et des mêmes avantages que tous les citoyens européens.

C`est avec cette pensée que je représenterai mon pays et mes concitoyens au cours des six prochains mois. La Roumanie honorera le Conseil de l’Union européenne.

Je vois qu’aujourd’hui il y a ici une partie des architectes de notre intégration européenne, une partie de ceux qui ont contribué à l`assimilation par la Roumanie des valeurs et de l’acquis communautaire. Je les remercie sincèrement et avec respect pour leur contribution.

En remémorant ces temps-là, je pense que l’étape la plus importante de notre intégration a été l’adoption, par référendum, de la Constitution en vigueur de la Roumanie. Ce fut vraiment la ligne de départ de notre intégration. Il y a eu à ce moment-là l’acte de volonté du peuple roumain pour aligner et assimiler les valeurs et les principes de l’Union européenne. La Constitution adoptée alors et qui régit aujourd’hui l’Etat de droit en Roumanie est la meilleure garantie que notre pays s’est engagé sur la voie irréversible de la construction européenne.

La Constitution est notre référence européenne la plus importante, car elle a été élaborée en accord avec nos partenaires européens et a été le point de départ du processus d’intégration euro-atlantique.

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer avec conviction que ce qui est européen est également constitutionnel et que, de la même manière, ce qui est constitutionnel est pleinement conforme aux valeurs et aux principes européens.

Cette Constitution nous dit aujourd’hui, au moment de la prise de la Présidence tournante, que le Gouvernement roumain a le devoir de gérer les dossiers européens pendant la Présidence.

En tant que Premier ministre de la Roumanie, j’assume avec beaucoup d’honneur et de dignité cette haute responsabilité envers l’Europe et les plus de 500 millions de citoyens européens.

Nous démontrerons que la Roumanie a pleinement remporté le rôle et la position du membre à part entière de l’Union européenne.
Nous démontrerons que la Roumanie mérite le respect de la communauté européenne et le statut de partenaire égal dans la grande construction européenne.
Nous démontrerons que la Roumanie est pleinement disposée à se tenir le front haut parmi les autres États membres.

Et nous montrerons que la Roumanie est bien préparée pour gérer les dossiers importants de l’agenda européen et pour être un médiateur impartial capable de générer un consensus au niveau européen.

J’adresse donc le même message à tous les Roumains et à nos partenaires européens: « Osez croire en la Roumanie! Osez croire en la capacité de la Roumanie à diriger avec probité et honneur le Conseil de l’Union européenne!  »

Aujourd’hui, plus que jamais, nous pouvons démontrer que le peuple roumain est un peuple véritablement européen, attaché aux valeurs et aux aspirations de l’espace communautaire.

Et je tiens à dire à nos partenaires que les Roumains ont été, sont et resteront un peuple pro-européen. Nous n’avons rien changé de notre option pro-européenne et je ne vois aucune raison que nous la changions à l’avenir.

Au contraire, nous voulons participer activement aux grandes décisions de l’Union et voilà qu`aujourd`hui nous commençons à le faire!

Nous voulons être des partenaires égaux et respectés au sein de l’Union européenne, et la Roumanie prend place à la table des débats et des décisions concernant l’avenir de l’Union!

Nous voulons que la Roumanie, ainsi que tous les autres pays européens, bénéficie des mêmes avantages qu`offre ce grand projet d’une Europe forte et unie et voilà qu`aujourd’hui, la Présidence roumaine du Conseil de l’Union commence sous le signe du renforcement de la cohésion entre les États membres. !

La cohésion et l’unité représentent notre vision à la tête de l’Union!

Je vous garantis que les ministres du Gouvernement que je dirige vont gérer avec tout le sérieux les dossiers essentiels pour le présent et l’avenir de l’Union européenne.

Nous sommes également conscients des défis à venir. Nous ne les minimisons pas, mais nous ne les exagérons non plus. Nous les traiterons avec le même sérieux et réagirons avec réalisme et détermination.

Mesdames et Messieurs,
Je m’adresse à vous aujourd’hui en tant que Premier ministre d’un État pour lequel l’adhésion à l’Union européenne a été la concrétisation d’une aspiration nationale. Le système démocratique, le développement économique et la sécurité dont bénéficie la Roumanie sont les résultats tangibles de cette route. La voie européenne a été et reste notre choix et, parallèlement, nous sommes pleinement conscients du caractère irréversible de la route que nous avons prise. Notre avenir est toujours devant nous, non pas en arrière! Nous allons de l`avant dans la voie européenne que nous avons prise!

En même temps, cependant, nous ne devons jamais oublier d`où nous sommes partis. C’est un impératif pour tous les États membres de l’Union. Rappelons-nous tous les idéaux, principes et valeurs sur lesquels le projet européen a été construit. Nous sommes partis de la conviction qu’ensemble nous serons vraiment plus forts dans le monde et que les intérêts nationaux seront mieux réalisés au sein de l’Union qu’en dehors de celle-ci.

Si nous voulons que l’Union aille de l’avant, alors nous devons tous aller de l’avant. Personne ne peut être laissé pour compte.
Si nous voulons que l’Union soit plus forte, alors tous les États membres doivent être forts et il faut aider les plus faibles à devenir plus forts.
Et si nous voulons que l’Union soit respectée sur le plan international, nous devons nous respecter d’abord entre nous et et nous rendre compte que chaque État membre apporte une contribution indéniable à la valeur de l’ensemble de l’Union.

Et nous ne sommes pas du tout peu nombreux à vouloir une Europe plus unie. Dans le Livre blanc sur l’avenir de l’Union, M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a déclaré: « Au fur et à mesure de déterminer où nous voulons aller, nous devons toujours nous rappeler qu`aux moments où l`Europe allait mieux furent ceux où l`on a témoigné d’unité, de courage et de la conviction que nous pouvons avoir un avenir ensemble.  »

C’est également pour cette raison que nous voulons que l’Union aille au même rythme et à la même cadence pendant le mandat de notre présidence. Et nous soutiendrons d’abord les décisions qui vont au-delà des différences politiques, au-delà des différences nationales, au-delà des différences de développement et qui peuvent ainsi contribuer à renforcer la cohésion entre les États membres.

Nous allons promouvoir ce qui nous unit et réduire ce qui nous divise.
Je souhaite sincèrement qu’après notre mandat à la Présidence du Conseil, l’Union européenne soit plus forte, plus unie et plus solidaire.

C’est l’esprit de l’Union européenne. Telle est la vision que la Roumanie adoptera au cours des six mois au cours desquels elle exercera la présidence du Conseil de l’Union européenne.
Enfin, je remercie une fois de plus le Conseil européen, le Conseil de l’Union européenne, la Commission européenne, le Parlement européen et les autres présidences tournantes pour la collaboration fructueuse qui nous a permis de nous préparer pour ce moment. Je suis persuadée que l’Union crée le pouvoir et je vous invite à continuer que nous travaillions ensemble pour une présidence réussie de la Roumanie au Conseil de l’Union européenne.

Je vous remercie beaucoup !

Related posts

Entrevue du Premier ministre roumain Viorica Dăncilă avec le président du Conseil européen, Donald Tusk

Alexandru Stefan

La réunion de bilan du Trio des Présidences Estonie-Bulgarie-Autriche

Alexandru Stefan

MRP a organisé le premier événement consacré à la diaspora et à l’information sur la traite des êtres humains dans le cadre RO2019EU

Alexandru Stefan