17 C
Bucharest
16 octobre 2019
Actualité Affaires générales

Le Ministre délégué pour les affaires européennes, George Ciamba, a présidé la première réunion du Conseil des Affaires Générales

Le ministre délégué pour les affaires européennes, George Ciamba, a présidé aujourd’hui, le 8 janvier 2019, à Bruxelles, la première réunion du Conseil des Affaires Générales du mandat de la Présidence roumaine au Conseil de l’Union Européenne.

En début de la réunion, le ministre délégué pour les affaires européennes a présenté les priorités de la Présidence roumaine, mettant en avant les quatre piliers des six mois de mandat: l’Europe de la convergence, l’Europe de la sécurité, l’Europe en tant qu’acteur régional et l’Europe des valeurs communes.

Concernant le contexte européen particulier du mandat de la Roumanie, caractérisé par une série de processus complexes tels que le processus du Brexit, les négociations du futur cadre financier, l’étape finale de la réflexion sur l’avenir de l’Europe, les élections au Parlement Européen du mois de mai 2019, le ministre délégué George Ciamba a apprécié que l’Union a besoin, plus que jamais, de plus d’unité et de cohésion. C’est pourquoi la vision de la Présidence roumaine s’articulera autour du principe de cohésion, objectif qui se reflète également dans la devise de la Présidence « La cohésion, une valeur européenne commune ». Les représentants de la Commission Européenne et les ministres européens ont salué les priorités et objectifs de la Présidence roumaine, exprimant leur soutien et leur disponibilité de coopérer pour les atteindre.

Un point important de l’agenda des discussions a été le Cadre Financier Pluriannuel post -2020. Le ministre délégué George Ciamba a examiné les objectifs de la Présidence roumaine sur la manière de gérer les négociations sur ce dossier au cours de son mandat.

Il a souligné que la Présidence roumaine au Conseil de l’UE maintiendra un rythme soutenu des négociations, tant en plan technique que politique, afin de réaliser des progrès substantiels, qui aboutiront à un accord à l’automne 2019, conformément à l’objectif politique défini Conseil Européen du mois de décembre 2018.

À cet égard, le responsable roumain a apprécié ce qui suit: ”Le budget communautaire reflète notre vision de l’Union Européenne à l’avenir. C’est pourquoi nous devons nous assurer que les résultats des négociations sur le futur Cadre Financier Pluriannuel sont équilibrés et en même temps alignés sur les réalités actuelles. La présidence roumaine au Conseil de l’UE ne ménagera aucun effort pour établir une base cohérente permettant de parvenir rapidement à un accord sur le futur budget pluriannuel.” Le ministre délégué George Ciamba a ajouté que cet objectif dépendra largement de l’engagement de tous les États Membres et des institutions européennes.

Les ministres des Affaires Européennes ont également procédé à un échange de vues sur la désinformation, conformément à la demande formulée par le Conseil Européen de mettre au point une réponse coordonnée à ce problème. Lors de leur dernière réunion du mois de décembre 2018, les dirigeants européens ont appelé à la mise en œuvre rapide et coordonnée du Plan d’Action contre la Désinformation, présenté par la Commission Européenne et le Haut Représentant pour la Politique Étrangère. Dans cette perspective, les ministres européens ont examiné les moyens possibles de lutter contre la désinformation, d’assurer la cohérence entre les dimensions internes et externes de ce phénomène et de sensibiliser le public à l’impact négatif de la désinformation.

Soulignant la nécessité urgente d’agir à la poursuite de l’approche commune et coordonnée au niveau de l’UE en matière de lutte contre la désinformation, le ministre délégué des affaires européennes a déclaré: « La désinformation représente un des défis majeurs à l’adresse de nos démocraties. Pour être efficaces, l’Union, les États Membres, les plateformes en ligne et la société civile doivent conjuguer leurs efforts. Une action urgente doit être entreprise, en particulier dans la perspective des élections au Parlement européen, mais une stratégie à long terme doit également être élaborée, dans le plein respect des droits fondamentaux. »

Une autre question qui a été discuté lors de la réunion a porté sur l’état actuel des dossiers législatifs en vue de la clôture du cycle législatif et avant les élections européennes de mai 2019.

La réunion du Conseil des Affaires Générales s’est terminée par un déjeuner de travail, au cours duquel les ministres européens ont échangé leurs vues sur les moyens d’assurer une meilleure façon de communiquer aux citoyens les avantages de l’intégration européenne, y compris à la lumière des consultations des citoyens menées l’an dernier.

Le Conseil des Affaires Générales a adopté, en tant que points sans débat, une série d’actes non-législatifs, y compris la demande du Conseil au Parlement Européen d’exprimer son consentement à la conclusion d’un Accord Global de partenariat et de Coopération entre l’UE et le Singapour ainsi que la liste révisée des mesures restrictives de lutte contre le terrorisme. Selon la procédure de gestion de la présidence du Conseil de l’UE, le ministre délégué a signé au nom du Conseil, ces propositions pour la publication au Journal officiel.

Related posts

La Conférence et la réunion plénière du Comité permanent du cadastre dans l’Union européenne

Alexandru Stefan

La Participation du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, à la réunion informelle des ministres de l’UE chargés des politiques axées sur la diaspora

Iulian Anghel

Forum consultatif sur la viabilité énergétique dans le secteur de la défense et de la sécurité, Bucarest

Alexandru Stefan