25 C
Bucharest
18 juillet 2019
Actualité

Remise symbolique de la présidence du Conseil de l’UE par le chancelier fédéral de la République d’Autriche, Sebastian Kurz


Déclarations de presse conjointes du Premier ministre Viorica Dăncilă et du Chancelier fédéral de la République d’Autriche, Sebastian Kurz

Viorica Dăncilă: Bonjour! Nous apprécions aujourd’hui la présence du Chancelier de l`Autriche, Sebastian Kurz à Bucarest. Ce moment est d’autant plus important marquant la passation de la Présidence du Conseil de l’UE par le Gouvernement autrichien au Gouvernement roumain un transfert symbolique car, comme vous le savez, la Présidence autrichienne prend fin le 31 décembre 2018. C’est d’autant plus important mettant fin au trio Estonie Bulgarie Autriche, l’Autriche étant le dernier État de ce trio, et à compter du 1er janvier, commence le trio Roumanie Finlande Croatie, la Roumanie étant le premier État de ce trio. Nous avons discuté de la Présidence du Conseil de l’UE, des dossiers importants de l’agenda européen et de la transition sans heurts de la Présidence autrichienne à la Présidence roumaine. Je voudrais mentionner que, pendant la Présidence autrichienne du Conseil de l’UE, la Roumanie a assumé la Présidence fantôme, les ministres ont pris part aux dossiers importants du trio à la table de l’UE. Bien sûr, nous avons abordé les principaux défis au niveau européen, nous avons parlé du Brexit, un défi très important qui a marqué la Présidence autrichienne et qui marquera certainement la Présidence tournante exercée par la Roumanie. Nous avons discuté du Cadre financier pluriannuel et même si les points de vue divergents sur certaines politiques, sur certains aspects, je fais également référence à la politique agricole commune ou à la politique de cohésion, mais une coopération étroite est nécessaire entre la Roumanie et l’Autriche. Nous avons également abordé les questions liées au terrorisme, liées aux migrations, une question qui, nous le savons, attend une réponse non seulement de la Roumanie, mais aussi de l’Autriche, mais aussi une réponse réaliste de tous les États membres de l’UE. Je sais que les avis divergent, je sais que nous sommes très divisés au niveau européen. Il est très difficile de trouver une solution aux différentes situations des États membres, mais il est de notre devoir de trouver cette solution et de trouver la solution à laquelle les citoyens européens s’attendent. Chaque ministre prendra de son homologue les dossiers qui resteront sous la présidence que nous exercerons. Je suis heureuse d’avoir aujourd’hui parlé à mon homologue et je suis convaincue que cette coopération se poursuivra et j’ai dit au Chancelier que nous souhaitons cette coopération également pendant la présidence tournante assumée par la Roumanie. Il est très important que nous passions d’une Europe protégée – devise de la présidence autrichienne – à une Europe dans laquelle la cohésion est perçue comme une valeur commune. Nous avons également besoin de protection, de protection des citoyens européens, mais nous avons également besoin de plus de cohésion, d’un rapprochement du développement des régions de l’est et de l’ouest, du sud et du nord, les pays anciens et les nouveaux pays membres de l’UE. Nous avons également abordé la coopération entre la Roumanie et l’Autriche.

Nous voulons une meilleure coopération, des relations bilatérales, économiques et commerciales, nous avons proposé une coopération sectorielle entre nos ministères. Nous avons des ministères qui coopèrent très bien. Le Ministère des Finances publiques entretient une très bonne coopération avec son homologue autrichien. Nous avons également d’autres ministres qui coopèrent très bien, mais il existe également des domaines tels que les technologies de l’information ou la recherche, où nous devons redoubler d’efforts pour améliorer la coopération entre les deux pays. Aujourd’hui, la présence du Chancelier autrichien à Bucarest est un moment important, c’est un moment où je peux dire qu’elle marque le début d’une période très importante pour la Roumanie, la première fois que ce pays assume la présidence tournante de l’Union européenne. Je tiens à féliciter le Chancelier pour la présidence, pour les résultats obtenus, pour son approche, pour la manière dont il a traité les principaux défis au niveau européen et je suis convaincue, comme je l’ai déjà mentionné, compte tenu du niveau de formation dont dispose le Gouvernement roumain, que la manière dont nous avons traité la préparation de la présidence fera que la Roumanie ait une une Présidence réussie. Une fois encore, je vous remercie, M. le Chancelier, du dialogue constructif, de l’ouverture et de l’approche de la coopération future, du développement des relations économiques et commerciales bilatérales entre la Roumanie et l’Autriche. S’il vous plait!

Sebastian Kurz: Merci Madame la Premier Ministre. Je vous remercie d’avoir eu l’occasion d’être votre invité aujourd’hui, lors de la passation de la présidence au Conseil de l’Union européenne. Cela se produira les 31 décembre et 1er janvier et nous pouvons déjà le faire de manière formelle. Au cours de notre présidence, nous avons déployé de grands efforts. Nous avons réussi à organiser de nombreux trilogues, de nombreux thèmes ont été abordés. Nous avons réussi à obtenir des compromis. Ce fut une collaboration intense et la présidence fut un succès. Nous souhaitons le meilleur à la présidence roumaine et et qu`elle pousuive nos travaux – nous parlons du Brexit, de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, des négociations sur le Cadre financier pluriannuel et nous espérons que les sujets importants, les prioritésinitiées par la Bulgarie et nous autres, par exemple, l’accent mis sur les Balkans occidentaux seront continuées. Au cours de nos entretiens, nous avons également l’occasion de discuter de nos préoccupations concernant l’Etat de droit et l’approche des investisseurs internationaux. Nous espérons également que, dans ces domaines thématiques, nous pourrons avoir un bon échange et rester dans des relations tout aussi bonnes. Il existe de des partenariats étroits entre l’Autriche et la Roumanie dans beaucoup de domaines. Je vous remercie pour l’échange de vues d’aujourd’hui et je serais heureux que cette coopération bilatérale se poursuive, surtout si nous pouvons travailler dans notre intérêt commun, celui de l’Union européenne. Je vous souhaite dès maintenant un grand succès à la présidence du Conseil de l’Union européenne.

En outre, le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, s’est réuni vendredi 21 décembre 2018 au Palais de Cotroceni avec Sebastian Kurz, chancelier fédéral de la République d’Autriche.

Photo: Gouvernement de la Roumanie, Fotoservice des Bundeskanzleramtes 

Related posts

Union des marchés des capitaux: accord sur l’actualisation de la réglementation concernant les produits dérivés et la compensation

Iulian Anghel

La ministre Rovana Plumb a été l’hôte de la réunion informelle des ministres chargés de la gestion des fonds de l’UE dans l’UE dans le cadre d’un dialogue sur les priorités d’investissement pour post 2020

Alexandru Stefan

Union bancaire: les ambassadeurs auprès de l’UE entérinent un ensemble complet de mesures de réduction des risques

Alexandru Stefan