1.7 C
Bucharest
19 janvier 2020
Actualité Environnement Préparations de la Présidence

Le ministère de l’environnement a pris la Présidence du Conseil ENVI

La vice-première-ministre et ministre de l’environnement, Grațiela Gavrilescu, a pris symboliquement la Présidence du Conseil des ministres de l’environnement de l’Union européenne, de son homologue autrichienne, Elisabeth Köstinger, dans le cadre d’une cérémonie organisée à Bruxelles, en marge des travaux du Conseil.

La réunion s’est déroulée jeudi, le 20 décembre, à Bruxelles, sous la coordination de la Présidence autrichienne.

« Nous comptons sur votre appui pour réaliser nos objectifs communs de faire avancer les négociations sur des dossiers législatifs et pour assurer une bonne représentation au niveau international », a transmis la ministre Grațiela Gavrilescu à ses homologues des États membres de l’UE, dans le cadre de la présentation des priorités de la Présidence roumaine.

« Au nom de la Présidence autrichienne, je souhaite bonne chance à la Roumanie dans l’exercice de son mandat. Nous vous assurons de tout notre appui », a déclaré, à son tour, Elisabeth Köstinger, la ministre du tourisme et de la durabilité de l’Autriche, pays qui assure la présidence du Conseil jusqu’à la fin de l’année 2018.

A partir du 1er janvier 2019, pour une durée de 6 mois, la ministre roumaine de l’environnement présidera et coordonnera les travaux du Conseil de ministres de l’environnement, avec l’appui du Secrétariat général du Conseil. Vu le contexte national de même que l’agenda européen et international, la Présidence roumaine aura comme domaines prioritaires : le changement climatique, le développement durable, la biodiversité et la gestion des eaux.

Related posts

La participation du Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, à la réunion du Conseil « Affaires générales »

Iulian Anghel

La réunion bilatérale du ministre Ștefan-Radu Oprea avec le secrétaire d’État pour le commerce de l’Espagne, Xiana Margarida Méndez Bértolo

Iulian Anghel

Le discours du premier ministre Viorica Dăncilă au Conseil européen des femmes de Bruxelles le 6 mars, 2019

Iulian Anghel