9.5 C
Bucharest
23 octobre 2020
Actualité Énergie Préparations de la Présidence

Le ministre de l’énergie a pris la présidence du Conseil TTE dans le domaine de l’énergie

Le ministre de l’énergie, Anton Anton, a repris symboliquement, le 19 décembre 2018, de son homologue autrichien, la Présidence du Conseil de l’énergie.

Les priorités de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne dans le domaine de l’énergie viseront plusieurs dimensions. D’une perspective législative, la présidence de la Roumanie accordera une attention spéciale à la confirmation des accords politiques pour les questions correspondant à la réforme du marché de l’énergie électrique.

La Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne fera des efforts constructifs pour l’avancement des négociations sur la Directive sur le gaz naturel, afin de créer un cadre législatif cohérent et transparent pour le marché de gaz naturel au niveau européen, qui reflète la volonté politique des colégislateurs. La Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne continuera aussi l’activité sur les propositions législatives récentes, c’est-à-dire le règlement sur l’étiquetage des pneumatiques de même que la Décision adaptant la directive relative à l’efficacité énergétique en raison du Brexit. Une attention particulière sera également portée aux négociations interinstitutionnelles relatives au Règlement sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe. Ce dossier sera géré en étroite coopération avec les secteurs du transport et des télécommunications.

S’agissant des priorités horizontales clé, la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne continuera d’encourager les débats sectoriels approfondis au sujet de la stratégie à long terme de l’UE sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre, dans plusieurs formations du Conseil de l’Union européenne. De point de vue non législatif, la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne proposera une série de conclusions du Conseil pour l’adoption lors de la réunion ministérielle de juin 2019, ayant comme thématique l’avenir du système énergétique censé assurer la transition énergétique et l’accomplissement des objectifs sur l’énergie et le changement climatique.

« Il est essentiel que surtout les citoyens européens, aux côtés des acteurs politiques, de même que ceux du secteur privé, prennent part activement au débat et à l’identification des mesures pour la création d’une économie compétitive avec une baisse des émissions de carbone. La Présidence roumaine poursuivra les efforts au niveau européen pour la continuation de la mise en œuvre de l’Union énergétique et propose une réflexion sur l’avenir du système énergétique européen, qui réponde le mieux possible à une transition réaliste vers une économie à émissions réduites de carbone. Dans ce contexte, le maintien de la neutralité technologique est un principe essentiel dans la promotion des technologies à émissions réduites de carbone. Par conséquent, nous encourageons le financement de la recherche et de la mise en œuvre. Les solutions de stockage de l’énergie et du carbone, de même que l’utilisation de solutions d’efficacité énergétique représentent des modalités possibles de continuer sur la voie de la « décarbonisation ». Par conséquent, il est fondamental d’encourager la diversité technologique, par la recherche et l’innovation pour aborder d’une manière efficace le changement climatique », a déclaré Anton Anton.

Related posts

Interopérabilité des systèmes d’information de l’UE: accord provisoire entre la présidence du Conseil et le Parlement européen

Alexandru Stefan

La conférence commune de presse du premier-ministre Viorica Dăncilă et du Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker

Iulian Anghel

Participation du ministre de la justice Tudorel Toader à la conférence « Justice pénale dans le cyberespace »

Iulian Anghel